5 choses que vous ne savez peut-être pas sur le Washington Monument

5 choses que vous ne savez peut-être pas sur le Washington Monument


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1. Les plans du monument ont commencé avant même que Washington ne soit élu président.

En 1783, le Congrès continental a voté pour ériger une statue de Washington, commandant en chef de l'armée américaine pendant la guerre d'indépendance, dans la capitale permanente du pays, qui n'a pas encore été construite. Cependant, après que Washington est devenu président, il a abandonné les plans de son mémorial, car les fonds du gouvernement fédéral étaient limités et il ne voulait pas utiliser de fonds publics pour le projet. Après la mort de Washington en 1799, le Congrès envisagea de lui construire un mausolée en forme de pyramide qui serait logé dans la rotonde du Capitole ; cependant, le plan ne s'est jamais concrétisé.

En 1833, un petit groupe de Washingtoniens, mécontents qu'un mémorial approprié au président n'ait pas encore été produit dans la capitale américaine, a créé la Washington National Monument Society pour collecter des fonds privés pour le projet. Le groupe, dirigé par le juge en chef John Marshall, a organisé un concours de conception et a finalement nommé comme lauréat l'architecte Robert Mills (1781-1855), dont les crédits incluent le US Treasury Building et le US Patent Office, qui abrite aujourd'hui la National Portrait Gallery et le Smithsonian American Art Museum.

2. La conception originale du monument était très différente de ce qui a finalement été construit.

La conception gagnante de Robert Mills prévoyait un panthéon (un bâtiment ressemblant à un temple) avec 30 colonnes de pierre et des statues de signataires de la Déclaration d'indépendance et de héros de la guerre d'Indépendance. Une statue de Washington conduisant un char tiré par des chevaux résiderait au-dessus de l'entrée principale et un obélisque égyptien de 600 pieds de haut s'élèverait du centre du panthéon.

Le 4 juillet 1848, la pierre angulaire du monument (incluse dans une boîte contenant des objets tels qu'un portrait de George Washington, des journaux, des pièces de monnaie américaines et une copie de la Constitution) a été posée lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté des milliers de personnes, dont un alors peu connu Membre du Congrès américain de l'Illinois, Abraham Lincoln. La construction a commencé, mais en 1854, avec la structure à environ 150 pieds de haut, les fonds ont manqué et les travaux se sont arrêtés. La même année, un groupe d'activistes anti-immigrés et anti-catholiques appelé les Know Nothings s'est mis en colère contre le pape Pie IX qui avait fait don d'un bloc de pierre de l'ancien temple romain de la Concorde pour le monument. Ils ont confisqué la pierre puis ont pris possession du projet de monument. Ils ont peu travaillé sur la structure et se sont dissous en quelques années, mais la construction est restée en suspens pendant la guerre civile.

Enfin, en 1876, stimulé par le 100e anniversaire de la fondation de l'Amérique, le président Ulysses Grant a autorisé un financement fédéral pour terminer le monument, et les travaux ont repris en 1879. À cette époque, les goûts architecturaux avaient changé et le panthéon à la base de l'obélisque a été supprimé. du régime. (De plus, parce que la construction s'était arrêtée pendant deux décennies et s'est finalement déroulée en deux phases, la pierre de carrière n'a pas pu être égalée. En conséquence, le monument a deux teintes différentes : plus claire en bas et plus foncée en haut.) terminé en 1884, et le projet a été consacré l'année suivante. Lorsque le monument a ouvert ses portes au public en 1888, il mesurait 555 pieds et 5 1/8 pouces de haut, contenait 50 volées d'escaliers et pesait plus de 81 000 tonnes. C'était la plus haute structure artificielle du monde jusqu'à ce qu'elle soit dépassée par la Tour Eiffel, achevée en 1889.

3. Le monument était autrefois le site d'une prise d'otages.

Le 8 décembre 1982, un vétéran de la Marine de 66 ans, Norman Mayer, a conduit sa camionnette jusqu'à la base du monument et a menacé de faire exploser la structure avec 1 000 livres de dynamite qu'il prétendait avoir à l'intérieur de son véhicule. Un groupe de touristes a été piégé à l'intérieur du monument pendant plusieurs heures avant que Mayer, qui tentait d'attirer l'attention sur sa position contre les armes nucléaires, ne les laisse partir. Pendant ce temps, des milliers de travailleurs des bâtiments voisins ont été évacués, des rues ont été fermées et le trafic aérien dans la région a été détourné. Après une impasse d'environ 10 heures avec les forces de l'ordre, Mayer a tenté de s'éloigner, mais a été abattu par la police. Lorsque les autorités ont ensuite fouillé sa camionnette, aucun explosif n'a été trouvé.

4. Le monument a survécu à un tremblement de terre.

Le 23 août 2011, le monument a été secoué par un rare tremblement de terre de magnitude 5,8, centré près de Mineral, en Virginie, provoquant un certain nombre de fissures dans la structure et secouant une partie de son mortier. Bien que des personnes se trouvaient à l'intérieur du monument lorsque le séisme a frappé, personne n'a été grièvement blessé. Cependant, il est fermé aux visiteurs depuis ce temps, et un projet de 15 millions de dollars pour réparer les dégâts est en cours. Pendant que les réparations sont effectuées, le point de repère a été enveloppé dans un système d'échafaudage de 500 tonnes enveloppé dans un maillage bleu semi-transparent. Développé par le célèbre architecte Michael Graves, la conception en treillis a été utilisée pour la première fois lorsque la structure a subi des travaux de restauration à la fin des années 1990.

5. Le monument est peut-être le mémorial le plus célèbre de Washington, mais il est loin d'être le seul.

L'homme connu comme le père de son pays a accumulé des dizaines d'hommages : des villes, des autoroutes, des lacs, des montagnes, des écoles et tout un État ont été nommés en son honneur. Il a même plusieurs monuments. Par exemple, en plus de la structure emblématique de la capitale nationale, il y a un Washington Monument à Boonsboro, Maryland, composé d'une tour en pierre de 34 pieds de haut achevée en 1827, et un Washington Monument à Baltimore avec un 178 pieds de haut colonne terminée en 1829. Le monument à Baltimore a été conçu par Robert Mills, le même architecte derrière le point de repère de DC.


La collection du Washington Monument et la fête de l'inconnu

J'étais récemment au centre-ville aux Archives nationales, à la recherche d'anciens documents du Know-Nothing Party, alors qu'ils étaient en charge de la construction du Washington Monument pendant quelques années. J'ai trouvé une possibilité intéressante, dans Record Group 42, Entry 449, intitulé "Contributions at the foot of the Washington National Monument".

Dans quelle mesure les Know-Nothings ont-ils réussi à obtenir des dons des visiteurs de ce site particulier ? Pas très, semble-t-il.

Les Know-Nothings étaient un parti politique anti-catholique du milieu des années 1850, qui a répondu « Je ne sais rien », lorsqu'on l'a interrogé sur leurs activités.

Quant au Washington Monument, il a été conçu par un groupe privé local, la Washington National Monument Society, fondé le 26 septembre 1833. Ils ont refusé d'accepter tout argent du gouvernement, s'appuyant sur les dons privés recueillis par les agents sur le terrain et les boîtes de collecte. à travers le pays, y compris une boîte au Washington Monument inachevé. La construction a officiellement commencé le 4 juillet 1848.

Cette méthode de collecte de fonds n'a jamais très bien fonctionné et la construction s'est arrêtée en décembre 1854, faute de fonds. Le monument à ce stade mesurait 154 pieds de haut, par rapport à sa hauteur finale de 555 pieds, 5 1/8 pouces aujourd'hui.

Lors de la réunion de la société du 22 février 1855, les Savants prennent le relais par bourrage des urnes et promettent d'achever le Monument. Ils ont échoué, ajoutant seulement trois pieds de pierre inférieure qui ont ensuite dû être enlevés. Les Know-Nothings ont rendu le contrôle à la société d'origine en octobre 1858. En 1879, le gouvernement américain avait repris la construction de l'obélisque et l'avait finalement achevé le 6 décembre 1884.

Les deux volumes de l'Entrée 449 ont aidé à montrer comment les Know-Nothings avaient encore moins de succès que la société d'origine – ne construisant que 3 pieds contre 154 pieds. Le tome I commence en septembre 1856, après la prise de contrôle de Know-Nothing, et va au-delà d'octobre 1858, en 1864.

Le volume I est un énorme livre vert foncé, du genre que l'on pourrait imaginer qu'Ebenezer Scrooge utilise. Les visiteurs du monument de Washington, s'ils le souhaitaient, pouvaient inscrire la date, leur nom ainsi que leur lieu de naissance et leur résidence actuelle, et combien d'argent ils mettaient dans la boîte du monument. Le personnel additionnait ensuite tous les dons à la fin de chaque mois, ce qui a certainement facilité mes recherches.

Le total mensuel le plus élevé (ou « totle » comme l'épelle un membre du personnel) était pour septembre 1856, à 221,30 $, tandis que le plus petit était pour mai 1858, à 23,25 $. Une bonne moyenne serait de l'ordre des années 50 ou 60 pour la plupart des mois.

Quant aux dons quotidiens, la plupart des visiteurs ont contribué 1,00 $. Il y avait quelques dons de 50 cents et 5 cents, et au moins trois donateurs de 5 $, mais 1,00 $ était de loin le plus courant.

De plus, la plupart des contributeurs étaient américains. Il y avait quelques Anglais, dont un J. Hamburger, qui a chacun donné 1,00 $ et un membre de la marine turque ottomane, qui a également donné 1,00 $ plus un visiteur du Mexique qui n'a pas fait de don, mais c'était à peu près tout pour des cadeaux étrangers pendant la Période de savoir-rien.

Très peu de temps après que les Know-Nothings ont abandonné le contrôle en octobre 1858, la nation a eu d'autres soucis, à savoir la guerre civile, suivie de la reconstruction. Pas étonnant que le gouvernement américain ait finalement dû emménager, si l'obélisque devait être terminé.

Vous voulez en savoir plus sur le Washington Monument ? Lisez l'article du prologue 2016 de John Lockwood, "Les hommes et les femmes qui ont construit le monument de Washington".


20 faits que vous ignorez peut-être sur le Washington Monument

Des centaines de milliers de touristes visitent le Washington Monument chaque année. L'obélisque de 550 pieds honorant le premier président des États-Unis est un point d'exclamation imposant dans notre capitale nationale, mais que savez-vous vraiment à son sujet ?

Le rendant encore plus mystérieux est le fait qu'au cours de la dernière décennie, le monument a rarement été ouvert au public. Grâce au tremblement de terre de 2011 et aux problèmes actuels avec l'ascenseur, toute une génération de familles de touristes a raté des occasions de regarder patriotiquement à 500 pieds au-dessus du district.

Faisant de notre mieux avec Robert Langdon, nous avons déterré quelques faits intéressants sur le Washington Monument.

1. Le Congrès continental a adopté une résolution pour construire un monument en l'honneur du premier président américain George Washington en 1783.

2. La vie s'en mêle. La construction a finalement commencé en 18448, commençant le voyage de près de 40 ans du Washington Monument jusqu'à son achèvement. La construction de l'obélisque de 554 pieds a commencé en 1848, mais il n'a été ouvert au public qu'en 1888. Que s'est-il passé ? Beaucoup, y compris des problèmes de financement, des luttes internes à la Washington National Monument Society et la guerre civile.

3. Le monument a été pendant un moment la structure artificielle la plus haute du monde. Une fois la pierre de faîte placée le 6 décembre 1884, elle était plus haute que le précédent détenteur du titre, la cathédrale de Cologne en Allemagne. Les Français ont volé le titre en 1889 lorsqu'ils ont terminé la Tour Eiffel.

4. C'est toujours le plus grand obélisque du monde.

5. La pyramide au sommet du monument est en aluminium. Chaque face de la pyramide a des inscriptions, mais elles ont été détruites lorsque les tiges d'éclairage ont été retirées du sommet en 2013. Le bleu montre des inscriptions lisibles et le rouge montre des inscriptions en ruine.

6. Il y a un adorable mini-monument caché sous un trou d'homme près du monument. D'une hauteur de 12 pieds, le mini-monument est en fait un point de contrôle géodésique utilisé pour aider à synchroniser les cartes. De temps en temps, les Park Rangers soulèveront le couvercle du trou d'homme pour les super fans curieux de monuments.

[media-credit name=”NOAA’s National Geodetic Survey” align=”alignleft” width=�″][/media-credit]7. Les murs de la cage d'escalier ont 193 pierres commémoratives des 50 États et de divers pays étrangers. L'Alabama a fourni la première pierre en 1849. L'Alaska était le dernier État à placer une pierre. L'avant-dernier État à adhérer à l'union a choisi une impressionnante pierre taillée dans le jade.

8. Les steampunks font attention ! L'ascenseur d'origine était à vapeur et propulsait les visiteurs sur 500 pieds en 20 minutes à couper le souffle (l'ascenseur actuel prend 72 secondes).

9. Les visites à l'obélisque ont culminé en 1966 avec un record de 2 059 300 touristes. La dernière fois que le Washington Monument a accueilli plus d'un million de visiteurs, c'était en 1994.

10. Si le Congrès approuvait d'une manière ou d'une autre la construction d'un monument complètement identique en 2018, cela coûterait environ 350 000 000 $ (ce qui équivaut à 200 monuments de Washington pour un mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique).

11. Carl Sandburg et Walt Whitman ont commémoré la structure dans des poèmes.

12. Une proposition aurait placé le corps de Washington dans le monument. Heureusement, sa famille voulait garder son cadavre à Mount Vernon près de son whisky.

13. Le monument était censé être sur un axe avec le Capitole et la Maison Blanche. Malheureusement, la structure lourde n'aurait pas été stable à l'emplacement d'origine. Il a été déplacé de 300 pieds de l'axe d'origine, bousillant des photos de drones aériens un siècle plus tard.

14. Après que nous soyons éteints et que les extraterrestres renversent notre obélisque, ils trouveront un tas de trucs en dessous. Oui, Dan Brown ne mentait pas, il y a vraiment une bible ! De plus, vous trouverez les choses typiques auxquelles on peut s'attendre dans une capsule temporelle patriotique, comme des pièces de monnaie américaines, une copie de la Constitution, les armoiries de la famille Washington et un message du président américain.

15. Ils ont également mis des éléments en dessous qui semblent étranges plus de 100 ans plus tard (cela pourrait être un article de blog entier). Les futurs gens trouveront les poèmes du presque oublié Joseph Rodman Drake qui a probablement gagné sa place grâce à son poème "Le drapeau américain". À l'avenir, ils apprendront également que nous avons évité l'alcool grâce à l'inclusion d'une copie. de la constitution de la première société de tempérance organisée en Amérique.

16. Les responsables de la tempérance renforcent leur message avec une pierre à l'intérieur du monument qui se lit comme suit : "Nous ne fabriquerons, n'achèterons, ne vendrons ou n'utiliserons comme boisson aucune liqueur spiritueuse ou de malt, vin, cidre ou toute autre liqueur alcoolisée, et nous réduction de leur fabrication, de leur trafic et de leur utilisation, et cet engagement, nous le maintiendrons jusqu'à la fin de leur vie.” Prost !

17. En 2017, Burners a failli ériger temporairement une femme nue de 45 pieds de haut à côté du Washington Monument. Malheureusement (heureusement ?), le permis d'ériger la femme a été refusé à la dernière minute.

18. Le Washington Monument pourrait frapper les plus morbides d'entre nous comme étant un lieu très symbolique pour se suicider. Cependant, grâce à des efforts de prévention avant-gardistes, seules cinq personnes se sont suicidées en sautant par la fenêtre ou, dans un cas, en sautant dans la cage d'ascenseur.

19. Le 23 août 2011, un séisme de magnitude 5,8 a frappé 84 miles au sud-ouest de DC. Le séisme a fait craquer le Washington Monument. L'obélisque a été fermé pendant 994 jours pour des réparations.

20. Bien qu'il ait rouvert pendant quelques années, il a de nouveau fermé en août 2016 en raison de problèmes avec l'ascenseur. David Rubenstein a promis 2 à 3 millions de dollars pour moderniser le système d'ascenseurs. Nous pourrions bientôt commencer à nous élever au sommet de notre plus haut monument d'ici début 2019.


Histoire étrange du monument de Washington: 10 faits insolites sur l'obélisque emblématique

De l'indignation devant une statue torse nu de Washington à un cadeau du pape jeté dans le Potomac, voici 10 faits intéressants sur le Washington Monument récemment rouvert.

William O'Connor

Getty, Mark Wilson

Après avoir été endommagé par un tremblement de terre il y a près de trois ans, puis fermé pour réparation, le Washington Monument rouvrira ses portes au public lundi.

Le 23 août 2011, un tremblement de terre de magnitude 5,8 a ouvert des fissures dans le monument suffisamment larges pour que la lumière brille à travers, a endommagé l'ascenseur et a cassé la pierre. Pour réparer les dommages et éviter d'autres dommages, 2,7 milles de nouveau scellant ont été placés entre les pierres et 53 ancres de selle en acier inoxydable ont été boulonnées dans le monument. De plus, la pierre récupérée des marches des maisons de ville de Baltimore a été utilisée pour remplacer des morceaux de marbre lâches sur le monument. Les réparations ont coûté environ 15 millions de dollars, mais le prix a été réduit de moitié grâce à un don de David M. Rubenstein. Pendant les réparations, 500 pieds d'échafaudage couvraient le monument, mais la distance restante jusqu'au sommet n'était accessible que par une échelle.

En l'honneur de la restauration de ce mémorial emblématique, voici 10 faits intéressants que vous ne saviez peut-être pas.

Ce n'était pas le premier mémorial à George Washington dans la capitale.

À l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du fondateur, il est devenu évident qu'aucun mémorial majeur n'existait pour honorer Washington. Ainsi, en 1832, le Congrès a commandé à Horatio Greenough une statue du premier président, qui devait être située dans la rotonde du Capitole. Lorsqu'elle a été achevée et installée en 1841, la statue de Washington de 11 pieds de haut appelée « Enthroned Washington », inspirée de l'œuvre de Phidias Zeus Olympios, tous torse nu et portant des sandales, était si impopulaire qu'il a été déplacé à l'extérieur en 1842, puis finalement déposé sur les genoux du Smithsonian pour se cacher dans un musée. Elle était autrefois décrite comme « la statue publique la plus vilipendée jamais érigée » aux États-Unis. La statue appartient maintenant à l'American Art Museum et n'est, selon le site Web du musée, pas actuellement exposée. Il s'avère que ce n'était pas la seule controverse de Greenough. Son autre œuvre majeure qui était censée être exposée au Capitole, « The Rescue » (plus connue sous le nom de « Daniel Boone Protects His Family ») a également été retirée et stockée en 1958 pour être considérée comme une justification du retrait des Indiens. . Il représentait un colon blanc, supposé être Boone, protégeant une mère et un enfant blancs d'un Indien presque nu sur le point de les frapper avec un tomahawk.

Alors mettez le gouvernement à l'écart.

Il s'avère que la genèse de l'actuel Washington Monument a commencé avec un groupe privé, pas le gouvernement. En 1833, la Washington National Monument Society a été fondée pour financer un monument au fondateur qui serait « sans précédent dans le monde ». Le juge en chef John Marshall a été le premier président de la société et a été remplacé à sa mort en 1835 par l'ancien président James Madison. Après une collecte de fonds d'une décennie et un concours de design, ils ont choisi un design gagnant de Robert Mills en 1845.

Le design original était beaucoup plus sophistiqué que ce que nous avons aujourd'hui.

Robert Mills, l'homme qui a remporté la commission, était un homme d'ambition. Il avait déjà conçu un monument majeur de 178 pieds à Washington à Baltimore (le plus ancien survivant) deux décennies auparavant. Il venait également d'être nommé architecte des bâtiments publics de Washington, DC, et concevrait le bureau de poste général (maintenant l'hôtel Monaco), l'ancien bâtiment de l'Office des brevets (musée d'art américain) et le bâtiment du Trésor.

Sa conception originale, cependant, prévoyait un temple circulaire avec 30 colonnes, chacune de 12 pieds de large, entourant l'obélisque à sa base, et au sommet du temple une statue de Washington dans un char. À l'intérieur de la colonnade, il devait y avoir des statues de 30 héros célèbres de la guerre d'Indépendance.

Il a eu tout à fait le coup d'envoi.

Le monument a bien démarré. Le Congrès a fait don de 37 acres pour le projet, le président James K. Polk, Dolley Madison, Betsey Hamilton (la veuve d'Alexander Hamilton), George Washington Parke Custis et les futurs présidents James Buchanan, Abraham Lincoln et Andrew Johnson se sont tous présentés le 4 juillet 1848. pour la pose de la première pierre. Le président de la Chambre, Robert C. Winthrop, a prononcé un discours de deux heures.

Mais la partie la plus cool a peut-être été ce qui a été placé à l'intérieur d'un boîtier en zinc dans la pierre angulaire. Des copies de la Déclaration d'indépendance, de la Constitution, un portrait de George Washington, toutes les pièces nationales alors en circulation, y compris l'aigle en or de 10 $, le drapeau américain et les journaux de 14 États, auraient été inclus. Les éléments historiques ont également obtenu une place, tels que les statuts de Powhatan Tribe No. 1 et une copie de la constitution de la première société de tempérance organisée en Amérique.

La pierre angulaire elle-même a été posée par le grand maître de la Grande Loge des Maçons Libres et Acceptés de DC, Benjamin French, qui portait le tablier et la ceinture maçonniques de George Washington, ainsi que le marteau maçonnique que Washington a utilisé sur la pierre angulaire du Capitole des États-Unis. Et au cas où vous ne seriez pas familiarisé avec les rituels maçonniques, les fioles à pointe française de maïs, de vin et d'huile sur la pierre, qui sont les symboles maçonniques traditionnels.

Malheureusement, en 1854, la construction s'est arrêtée alors que l'argent s'asséchait. L'architecte, Mills, est décédé en 1855. Le Congrès a initialement alloué 200 000 $ pour terminer les travaux, mais a ensuite annulé les crédits avant qu'ils ne soient dépensés.

Les gens sont devenus un peu fous avec les pierres.

Dans le plan original de Mills, il écrivait que le «matériau du monument est destiné à être entièrement américain, et à être en marbre et en granit apportés de chaque État, afin que chaque État puisse participer à la gloire de fournir du matériel ainsi que des fonds pour sa construction. Cependant, pour réduire les coûts et accroître sa notoriété, la Washington National Monument Society a accepté des pierres provenant de tribus amérindiennes, d'entreprises, de pays étrangers et d'organisations professionnelles. De toute évidence, l'opportunité de faire de la publicité était trop attrayante pour certains. Les Templiers de l'Honneur et de la Tempérance, par exemple, avaient inscrit sur le leur « Nous n'achèterons, ne vendrons ni n'utiliserons comme boisson, aucune liqueur spiritueuse ou de malt, vin, cidre ou toute autre liqueur alcoolisée ».

Mais la vraie folie est venue avec une pierre commémorative en marbre offerte par le pape Pie IX. Le Parti américain anti-catholique et anti-immigré, alias le « Know-Nothings », est devenu fou furieux, volant la pierre et l'aurait jetée dans le Potomac en signe de protestation. Ensuite, pour s'assurer que le monument reste «américain», les Know-Nothings ont repris la Washington National Monument Society par le biais d'élections frauduleuses en 1853, ce qui a motivé l'annulation des crédits par le Congrès. Le groupe est resté au pouvoir jusqu'en 1858, période au cours de laquelle ils ont ajouté 13 cours au monument, qui ont tous dû être supprimés lorsque la construction a repris des années plus tard.

Il a subi son lot d'indignités.

Pendant la guerre de Sécession, le terrain du désormais tronqué Washington Monument, décrit par Mark Twain comme ressemblant à « une cheminée creuse et surdimensionnée », a été utilisé comme enclos à bétail pour l'armée de l'Union. Il y avait aussi un abattoir derrière le monument. Il est devenu connu sous le nom de « Washington National Monument Cattle Yard ».

Après la guerre, il est devenu connu sous le nom de « Murderer’s Row », car il est devenu la destination des évadés et des déserteurs.

Non, le monument n'est pas de deux couleurs différentes.

Des décennies après que le Congrès eut pris le contrôle du projet, en 1876, à l'occasion du centenaire, le Congrès s'est approprié 2 millions de dollars pour l'achèvement du monument et a confié le projet à l'Army Corps of Engineers.

Malheureusement, la carrière du Maryland d'où provenait la pierre n'était plus disponible, de sorte que les constructeurs ont importé de la pierre du Massachusetts. Après que plusieurs cours aient été ajoutés à l'aide de cette pierre, les constructeurs se sont montrés mécontents de la couleur (sa couleur brunâtre est toujours visible) et de la qualité, et sont passés à une autre carrière dans le Maryland pour les deux derniers tiers du monument. Ainsi les trois nuances.

C'était autrefois la plus haute structure du monde.

Washington, DC, aujourd'hui est peut-être connue pour son horizon incroyablement plat, mais lorsque le Washington Monument a ouvert ses portes le 21 février 1885 (un jour avant l'anniversaire de Washington), c'était la structure la plus haute du monde. S'élevant à 555 pieds et 5,125 pouces, il a dépassé la cathédrale de Cologne pour revendiquer le record, avant d'être dépassé par la tour Eiffel en 1889.

Aujourd'hui, son titre de structure de maçonnerie autoportante la plus haute du monde suscite une certaine controverse, car la cheminée de la mine de cuivre d'Anaconda et le monument de San Jacinto à l'extérieur de Houston sont tous deux plus hauts.

Son haut de gamme autrefois haut de gamme est devenu sans valeur.

Bien qu'abondant et bon marché aujourd'hui, l'aluminium était autrefois un métal extrêmement précieux. Au sommet de l'obélisque se trouve un capuchon en aluminium de 100 onces, qui agit comme un paratonnerre. À l'époque, la pierre de faîte était la plus grande pièce unique en fonte d'aluminium et a été exposée chez Tiffany's à New York avant d'être livrée à Washington. Chez Tiffany, la casquette a été placée sur le sol pour que les gens puissent sauter par-dessus et dire qu'ils ont sauté par-dessus le Washington Monument. Sur le côté ouest de la pierre de faîte se trouve l'histoire de la construction. De l'autre côté, il est écrit « LAUS DEO », ce qui signifie « Dieu soit loué ». La pierre angulaire a été posée le 6 décembre 1884.

Cela a été un aimant pour des histoires intenses

Depuis son ouverture au public, le Washington Monument a réussi à attirer sa juste part d'incidents publics.

En 1982, Norman Mayer, militant antinucléaire, a été tué par balle par la police américaine des parcs après avoir conduit une camionnette blanche qui, selon lui, était chargée de 1 000 livres de TNT jusqu'à la base du Washington Monument. Huit touristes ont été piégés à l'intérieur jusqu'à ce que Mayer les laisse sortir, et les bâtiments de la région ont été évacués. Des heures après le début des négociations, Mayer a tenté de démarrer. Il a été abattu et aucun explosif n'a été trouvé dans sa camionnette.

En 1908, le receveur des Sénateurs de Washington, Gabby Street, a tenté d'attraper une balle qui tombait du haut du Washington Monument. Après avoir laissé 12 balles claquer dans le sol et rebondir, Street, qui a attrapé le célèbre lance-flammes Walter Johnson, a réussi à attraper et à s'accrocher à la 13e.

Enfin, le 15 octobre 1923, une mère est tombée à travers le garde-corps de la cage d'ascenseur en essayant d'empêcher son enfant de 3 ans de tomber. L'enfant a été retrouvé au niveau de 400 pieds, meurtri et pleurant, mais vivant. La mère est décédée après être tombée jusqu'au niveau de 270 pieds. C'était le troisième décès au monument avant l'introduction des écrans de sécurité. Un homme s'était suicidé en sautant par la fenêtre du haut, tandis qu'une femme l'avait fait en sautant dans la cage d'ascenseur.


Top 10 des choses à ne pas faire lors de l'achèvement du Washington Monument en 1884

Cette semaine marque le 136e anniversaire de l'achèvement du Washington Monument.

Le lieutenant-colonel Casey place le sommet en aluminium sur le monument de Washington.

Le Washington Monument a été inauguré le 4 juillet 1832 et, à cause du manque d'argent et de la guerre civile, n'a été achevé que le 6 décembre 1884. Il n'est donc pas étonnant que nous devions aller voir la dernière pièce de la construction. en place. Nous devons prendre notre liste des dix choses à ne pas faire pour ne causer aucune interruption du continuum temporel. Prenez la liste et sautez dans l'Oldsmobile, et nous serons partis.

James’s Oldsmobile de Eternal Road – Le dernier arrêt

Les dix choses à ne pas faire lors de l'achèvement du Washington Monument en 1884

10 Si vous y allez, ne proposez pas de placer la pointe en aluminium de huit pouces sur le dessus. (Si vous le faites, au mieux, on se moquera de vous. À St Louis. Au pire, vous demanderez au lieutenant-colonel Casey de l'Army Corps of Engineers. (C'est le lieutenant-colonel Casey qui a supervisé la construction de la dernière pièce du monument, Morrison. C'est lui qui place le point. Si les regards pouvaient tuer.)

9 Si vous y allez, ne vous engagez pas dans la voie du champion de la WWF alors qu'il abaisse la pierre angulaire en place. Si vous le faites, au mieux, quelqu'un vous retirera du chemin. Au pire, Tiny l'abaissera de toute façon. (Vous voyez, Morse la pierre de faîte pèse 3 300 livres. Je pense que cela ne dérangerait pas Tiny de voir à quoi ressemblerait un appartement en sortant du monument.)

8 Si vous y allez, ne torturez pas les autres visiteurs avec la question, Savez-vous pourquoi le monument mesure 555 pieds de haut ? Si vous le faites, au mieux, vous serez ignoré. Au pire, vous demanderez à quelqu'un qui sait mais qui a froid jusqu'aux os dans l'air froid. (Cette personne vous dira que la hauteur a été déterminée en la fixant à dix fois la largeur de la base. Cette personne vous demande maintenant vos gants, Morvan. Je pense qu'ils les ont mérités._

7 Si vous y allez, ne demandez pas si vous pouvez prendre l'ascenseur jusqu'au sommet. Si vous le faites, au mieux, ceux à qui vous demandez penseront que vous êtes ivre. Au pire, ils penseront que vous vivez un épisode quelconque. (L'ascenseur n'était pas terminé avant 1888, Moshe. Même les escaliers en fer n'ont été construits qu'en 1886, alors ces gens se demandent. Oh, regardez. Ils ont des gars en vestes blanches et ils vous montrent le chemin.)

6 Si vous y allez, ne pariez pas sur le nombre de pierres de marbre et de granit utilisées dans la construction. Si vous le faites, au mieux, vous miserez un centime. Au pire, vous mettrez votre ferme équestre du Maryland en garantie. (Même si vous pensiez connaître l'histoire, Mosi. Votre supposition était fausse. Il a fallu 36 000 blocs de granit et de marbre pour construire le monument. Ces grands ont l'air de vouloir l'acte de votre ferme équestre virtuelle, qui, bien sûr, vous n'ont pas. Peut-être qu'il est temps de sauter dans l'Oldsmobile.)

5 Si vous y allez, ne demandez pas à voir la pierre angulaire. Si vous le faites, au mieux, vous obtiendrez des regards surpris. Au pire, on vous remettra une pelle. (La pierre angulaire a été enterrée à 21 pieds sous la surface en 1848, Muni. Je pense que ces gars commencent à croire que vous êtes une sorte d'anarchiste. Je ferais attention si j'étais vous. Ces fêtes de goudron et de plumes ne sont pas très amusantes.)

4 Si vous y allez, ne donnez pas l'opinion que la pose de la première pierre en 1848 était une affaire solitaire. Si vous le faites, au mieux, celui qui entend ce bavardage n'aura pas assisté. Au pire, vous le dites devant quelqu'un qui était là. (La pierre angulaire a été posée avec plus de 20 000 personnes présentes, dont le président James K. Polk, Mme James Madison, Mme Alexander Hamilton, George Washington Parke Custis, et les futurs présidents Buchanan, Lincoln et Johnson, Murchadh. Cette personne est rire de toi maintenant.)

3 Si vous y allez, ne signalez pas l'anneau apparent de pierres de couleurs différentes au niveau du 126e pied. Si vous le faites, au mieux, vous obtiendrez un « et alors ». Au pire, vous dites quelque chose que le lieutenant-colonel Casey a entendu. (Les pierres de différentes couleurs résultent du fait que la carrière près de Baltimore n'était pas disponible après la reprise de la construction. Différentes pierres ont été utilisées et la couleur était légèrement différente. Le lieutenant-colonel est ravi de vous le faire remarquer, Mychajlo. Je le vois avec une boîte de pistolets de duel. Serait-ce qu'il veut être satisfait ?)

2 Si vous y allez, ne discutez pas avec ceux qui disent que le monument achevé est le plus haut bâtiment du monde. Si vous le faites, au mieux, les gens s'en iront. Au pire, vous pourriez vous disputer avec un. (Vous voyez, Myrick, une fois le monument terminé, il est devenu le plus haut bâtiment du monde. Il était juste derrière la cathédrale de Cologne. Il a conservé ce statut jusqu'à l'achèvement de la tour Eiffel en 1889. On dirait que ce type est en train de monter des gants. J'espère que vous savez boxer.)

1 Si vous y allez, ne remettez pas en cause la valeur de l'apex en aluminium. Si vous le faites, au mieux, ceux qui vous entendent penseront que vous êtes fou. Au pire, le lieutenant-colonel Thomas Lincoln Casey vous entendra. ( On pensait que le sommet en aluminium était aussi précieux que l'argent. Il a été coulé à Philadelphie et considéré comme la plus grande pièce d'aluminium au monde. Après la coulée et avant l'installation, il a été exposé chez Tiffany à New York. Looks like the Col wants a word with you, Matthew.)

Today is the 79th anniversary of the Japanese attack on Pearl Harbor and time to remember all who lost their lives on that Sunday morning.


8 Crazy Facts About the Washington Monument

On Sept.19, 2019, the Washington Monument reopened to the public after a three-year renovation. Eager tourists got in line early to experience the zippy new elevator and take in one of the best views East of the Mississippi.

The Washington Monument is an impressive structure dedicated to an American icon, but its construction was less than smooth (it was actually derailed for decades by a political coup). Here are eight surprising facts about America's favorite obelisk.

1. A Memorial for Washington Was Planned Way Before He Died

It's hard to overstate how much Americans loved George Washington. As early as 1783, when Washington was very much alive, plans were in the works for erecting a large statue of the first president on horseback near the Capitol building. In fact, the architect of Washington, D.C., the French landscape engineer Charles Pierre L'Enfant, left an open place for the statue in his drawings. And that's almost exactly where the Washington Monument sits today.

Congress failed to act on the equestrian statue, and even after Washington died in 1799, legislators couldn't agree on what kind of monument best suited the national hero. Frustrated with congressional feet-dragging, a private organization called the Washington National Monument Society was formed in 1833 to raise money and solicit designs for a large-scale homage to America's beloved first president.

2. The Original Design Was a Mashup

In 1836, the Washington National Monument Society announced a design contest for the future Washington Monument and the winning sketch was submitted by 29-year-old architect Robert Mills, who would go on to design the U.S. Post Office, the Patent Office and the Treasury Building.

Mills' original design was a mashup of architectural references. First, there was to be a 600-foot (182-meter) obelisk with a flattened top, a nod to the Egyptomania that had captured the early 19th-century imagination. (Note that soon after Washington's death, the House of Representatives proposed the construction of a marble pyramid, 100 feet on each side, to serve as the first president's mausoleum. The pharaohs would have approved, but Congress didn't.)

In Mills' original sketch, the giant Egyptian obelisk was to be encircled at its base by a neoclassical temple with 30 towering columns. On top of the circular temple would be a statue of Washington on a chariot, and in between each of the 30 columns would stand statues of 30 different revolutionary war heroes.

The National Park Service calls Mills' original plan "audacious, ambitious and expensive," which explains why all but the obelisk was eventually scrapped.

3. There's a Zinc Time Capsule in the Cornerstone

An estimated 15,000 to 20,000 crowded the National Mall to witness the laying of the Washington Monument's cornerstone on July 4, 1848. But first the 24,500-pound (11,113-kilogram) hunk of pure white marble had to be dragged through the streets on a cart with bystanders grabbing lengths of rope to help the cause.

After a droning two-hour speech by the Speaker of the House, the assembled dignitaries placed mementos in a zinc box that would be sealed in the monument's cornerstone for eternity (or until an alien race plucks it from the ruins of Western civilization). Included in the zinc time capsule were copies of the Declaration of Independence and the Constitution, a portrait of Washington, an American flag, all the coins in circulation and newspapers from 14 states. The laying of the cornerstone was performed by a grandmaster of the masonic lodges and its actual location apparently is still a mystery.

4. Construction Was Stalled by the Pope's Stone Saga

By 1856, after eight years of slow and painstaking construction, the obelisk stood 156 feet (47 meters) high and would remain that way — an unfinished eyesore that Mark Twain called "a hollow, oversized chimney" — for the next 21 years. The reason, weirdly enough, had to do with the Pope.

In 1853, the Washington National Monument Society was dangerously low on funds, so they came up with a scheme whereby large donors could have a commemorative stone placed in the interior of the obelisk. One of those donors ended up being Pope Pius IX, who shipped over a 3-foot (91-centimeter) piece of marble from the Temple of Concord in Rome.

The Pope's gift really ticked off members of the new "Know-Nothing" party, who were virulently anti-immigrant and anti-Catholic. On the night of March 6, 1854, a gang of men locked the night watchman in his shed and stole the Pope's stone, allegedly tossing it in the Potomac.

The controversy over the stolen stone brought donations to a standstill. But even worse was what happened next a contingent of Know-Nothings staged a coup and overthrew the leadership of the Monument Society. Donations dried up entirely and the Know-Nothings only managed to add 20 more feet (6 meters) to the obelisk by the outbreak of the Civil War, when construction was halted altogether.

5. Yes, the Monument is Three Different Colors

After the Civil War, during which the grounds of the stubby Washington Monument were used as a cattle yard and slaughterhouse, Congress finally decided to take over. On July 5, 1876, in time for the centennial celebration of the Declaration of Independence, Congress appropriated $2 million for the completion of the monument and construction resumed in 1877.

The first task of the new chief engineer, Thomas L. Casey, was to reduce the total height of the obelisk to 555 feet (169 meters), exactly 10 times the width of the structure, and to spend years reinforcing the foundation with concrete.

The next issue was the masonry. The original quarry in Baltimore had shut down, so Casey tried shipping down rock from Massachusetts. But after placing only a few layers of this stone, it was clear that it was a different color and of poorer quality than the original. So, the builders changed tack yet again and brought in stone from another Baltimore quarry, which was used to finish the final two-thirds of the obelisk.

The result is that the Washington Monument is nearly white on the bottom, a tannish-pink on the top with a thin belt of light brown in the middle. Classy, Casey.

6. The Priceless Capstone Would Cost a Few Bucks Today

Construction of the obelisk was finally completed on Dec. 6, 1884, more than 36 years after the first cornerstone was laid, with the ceremonial setting of the capstone. When you think of precious metals befitting the capstone of a 555-foot monument dedicated to the nation's greatest hero, you think of gold, maybe silver, but certainly not aluminum.

Yet back in the late 19th-century, pure aluminum was a very rare commodity, and it was chosen for this important feature, as the metal would not tarnish. (In 1884, aluminum costed $1.10 per ounce or $26 per ounce in 2019 dollars in 2019, aluminum costed around 78 cents per pound.) The 100-ounce (2.8 kilogram) aluminum capstone for the Washington Monument was the largest single piece of cast aluminum in the world. The final cost of the Washington Monument was $1.18 million in 1884 or nearly $30 million in 2019 dollars.

Before the capstone was shipped to Washington, D.C., it went on exhibit on the showroom floor of Tiffany & Co. in New York City, where visitors could say they "jumped over the Washington Monument." Yay!

7. For Five Glorious Years, It Was the World's Tallest Manmade Structure

And then Eiffel built his silly tower in 1789, which at 1,063 feet (324 meters) is nearly twice as tall as the Washington Monument.

But the Washington Monument is — and probably always will be — the tallest structure by far in Washington, D.C., although not for the reasons you might have heard. It has nothing to do with city planners who didn't want any building to block the view of the Capitol Building or the Washington Monument. That's actually a myth.

The height limits on buildings in the District of Columbia were established by the Height of Buildings Acts of 1899 and 1910, which were primarily concerned with the fire safety of new construction methods that allowed buildings to be raised to incredible new heights. The laws, which are still on the books in D.C., restrict the height of buildings to the width of the street in front of them, which is 130 feet (40 meters) in most places and 160 feet (49 meters) on Pennsylvania Avenue.

8. Half a Million Tourists Ride Up the Monument Every Year

The Washington Monument is one of the most popular tourist destinations in Washington, D.C., and untold millions of people visit the monument grounds every year. But given that there's only one elevator that zips people to the observation deck, only 55 people can be admitted into the monument every half hour. That means that around 500,000 people enjoy the spectacular view from the top of the Washington Monument every year.

The newly installed elevator system will only take 70 seconds to carry visitors to the 51-story observation deck, where they will take in panoramic views of the National Mall, the Capitol Building, the White House and the wilds (suburbs, actually) of Virginia and Maryland up to 25 miles in all directions on a clear day.

The first tourist elevator was installed in the Washington Monument in 1889, just five years after its completion.


Top 10 Facts about the Washington Monument

The Washington Monument is a massive column within the National Mall in Washington, D.C.

It was built to celebrate George Washington, who was not only the first president of the United States but also the commander-in-chief of the Continental Army during the American Revolutionary War.

The monument is on the far east end of the reflecting pool and the Lincoln Memorial. This pillar is made of marble, granite and bluestone gneiss.

It’s the tallest building in Washington, D.C. It was closed for renovations and was reopened in 2019. The new elevator takes you to the top for the best panoramic views of the nation’s capital.

Here are the top 10 facts about this monument that will be useful during your next trip to the capital.

1. The Washington Monument is the tallest column in the world

By Alvesgaspar – Wikimedia

This monument made of predominantly stone stands at 554 feet and 7 inches.

It is the tallest column in the world when measured above their pedestrian entrances. This means that it has overtaken the Cologne Cathedral, which was the tallest structure in the world between 1884 and 1889.

The Eiffel Tower in Paris took the crown later on in 1889.

2. Different coloured marbles were used to construct the Washington Monument

If you look closely you will notice that the colour of the marble on the monument are different. The colour changes at the 152-foot mark.

This came about when the construction of the monument was stopped due to a lack of funds.

When they got funds to continue, the architects got marble from a different quarry. The original quarry had been shut down.

They used granite from Maryland and Massachusetts. After the masons placed a few layers of stone, they noticed that it was a different colour and of poorer quality than the original.

So, they brought in stone from another Baltimore quarry, which was used to finish the final two-thirds of the obelisk.

The result is that the Washington Monument is nearly white on the bottom, a tannish-pink on the top with a thin belt of light brown in the middle.

3. Three future American presidents watched the groundbreaking ceremony of the Washington Monument

Photo sourced from Wikimedia

About 50 years after Washington’s death, the cornerstone for this monument was laid. The stone was surrounded by a box including a portrait of George Washington, a Bible, a map of the city, and a copy of the US Constitution.

On it was the inscription “4th July 1848. This Corner-Stone Laid of a Monument, by the People of the United States, to the Memory of George Washington.”

There were more than 20,000 people who witnessed the laying of the cornerstone, among them were James Buchanan, the 15 th president, Abraham Lincoln the 16 th president, and Andrew Johnson the 17 th president of the United States.

4. The Monument was damaged by an earthquake in 2011

Crack in a stone at the top of the monument By National Park Service – Wikimedia

A 5.8 magnitude earthquake left a massive crack on the Washington Monument in 2011.

There were other 150 cracks found on the monument. This led to the closure of the monument due to safety concerns for the public.

A block in the pyramidion also was partially dislodged, and pieces of stone, stone chips, mortar, and paint chips came free of the monument.

The architects commissioned to repair the monument had previously worked on historic buildings.

5. The Washington Monument was completed after 40 years

This monument served as a cattle slaughter yard after the civil war before the government of the day took over it. For about 22 years, there was no construction work at the monument.

Congress took time to decide where the monument would be built, its form and if it was a worthy cause.

In 1848, the foundation of the monument was laid. Its design seemed to be simple, but the execution was not. The architect, Robert Mills, faced several challenges while working on the project.

There were ideological conflicts, lapses in funding, and disruptions during the Civil War. The construction was completed in 1885 and opened to the public in 1887.

6. Construction of the Monument was costly

It cost more than they anticipated, the Washington Monument Society solicited donations for a decade.

Society had a difficult time raising sufficient funds to build Robert Mill’s elaborate design.

The lack of funds made the construction stall, the Washington Monument Society’s administration separated from its donors which led to bankruptcy in 1855.

This monument was left unfinished for more than two decades.

7. The Washington Monument unites America

By Chairman of the Joint Chiefs of Staff -Wikimedia

there are 50 American flags that continuously fly around the obelisk’s base.

Set inside the east and west interior walls are nearly 200 memorial stones. The states are represented by a memorial stone along with cities, foreign countries, organizations, and individuals.

8. The monument is not the original design

Before the Washington monument society settled on building an obelisk, there were several other ideas suggested.

They wanted something that would represent George Washington’s magnificence.

Some of the suggestions included an equestrian statue of the first president, a separate statue situated atop a classical Greek column, and a tomb constructed within the Capitol building.

His family however refused to move his body from its resting place in Mount Vernon.

The architect’s design included a tower surrounded by a circular colonnade and a statue of the president seated atop a chariot.

He also intended to include a winged sun above the doorframe of the entrance of the monument. The sun was removed in 1885.

9. There are objects buried in the Washington Monument

Photo sourced from Wikimedia

There are objects hidden in the cornerstone. This is a common practice.

A box in the cornerstone, from 1848, contains newspapers, maps, money, letters from politicians and the coat of arms of George Washington’s family.

Other items in the zinc box were copies of the Constitution and the Declaration of Independence are a map of the city of Washington, publications of Census data, a book of poems, a collection of American coins, a list of Supreme Court justices, and a Bible.

10. A man threatened to blow up the Washington Monument

In December 1982, Norman Mayer drove up to the monument in a van he claimed was full of explosives.

He threatened to blow up the monument if his demands were not met. There were tourists at the monument.

Mayer was shot after a 10-hour standoff. There were no explosives found in his van.

Lilian

Discover Walks contributors speak from all corners of the world - from Prague to Bangkok, Barcelona to Nairobi. We may all come from different walks of life but we have one common passion - learning through travel.

Whether you want to learn the history of a city, or you simply need a recommendation for your next meal, Discover Walks Team offers an ever-growing travel encyclopaedia.

For local insights and insider’s travel tips that you won’t find anywhere else, search any keywords in the top right-hand toolbar on this page. Happy travels!


Upon its official opening on October 9, 1888, the Washington Monument—standing an impressive 555 feet high—boasted the superlative of tallest manmade structure on Earth. The honor was short-lived, however, as the following March saw the unveiling of the Eiffel Tower, which topped out at 986 feet.

As of 2019, the Washington Monument still reigns supreme as both the world’s tallest all-stone structure and the tallest obelisk. (The stone San Jacinto Monument in Texas is taller, but it sits on a concrete plinth.)


3. Sylacauga is home to an annual marble festival.

Swooning over this kitchen. Photo via AM3 Stone

The Sylacauga Marble Festival is held annually in Sylacauga, Alabama—southeast of Birmingham. The twelve-day event showcases Alabama’s beautiful white marble and features sculptors in action at one of the city’s parks.

You can tour the quarry, participate in all kinds of fun activities and more.

In 2021, the festival will take place April 6-17. You can follow them on Facebook to get more info—plus, stay tuned to Bham Now to get an inside look leading up to the festival next year.


8 Must-See Monuments & Memorials on the National Mall

According to the American Institute of Architects, half of Americans’ top 12 favorite architectural gems line the National Mall. There’s no denying the significance of the Mall for its symbols to American history and for its uniquely designed monuments. Check them all out here, then it's time to explore by foot or while taking a Big Bus Tour.

Franklin Delano Roosevelt Memorial

In honor of President Franklin Delano Roosevelt's four terms in office, the memorial is divided into four outdoor "rooms," where statues and murals stand to represent issues from the Great Depression to World War II. When visiting the FDR memorial, visitors have the opportunity to learn about and reflect on some of the most significant events in this country's history while enjoying some of the best views of the Tidal Basin and iconic cherry blossom trees that surround it.

Korean War Veterans Memorial

The Korean War Veterans Memorial was dedicated in 1995, on the 42nd anniversary of the armistice that ended the conflict. The memorial consists of 19 statues of soldiers representing a squad on patrol, drawn from each branch of the Armed Forces. The 19 figures create a reflection on the wall, symbolizing the border between North and South Korea: the 38th parallel. Alongside the soldiers stands the Mural Wall with more than 2,400 photographs of men, women, and dogs who served in Korea.

Thomas Jefferson Memorial

Frequently ranked by visitors as their favorite piece of architecture on the National Mall, the Jefferson Memorial serves as the site of many annual events and ceremonies including memorial exercises, an Easter sunrise service and the National Cherry Blossom Festival. The memorial, which stands as a symbol of liberty, was designed as a smaller version of the Roman Pantheon with marble steps and monumental Ionic columns its interior holds a bronze statue of Jefferson and the walls are inlaid with excerpts from his letters, speeches and the Declaration of Independence.

Mémorial des anciens combattants du Vietnam

This memorial honors members of the U.S. armed forces who fought, died in service or were listed MIA during the Vietnam War. It is divided into three separate parts: the Three Soldiers statue, the Vietnam Women’s Memorial and the well-known Vietnam Veterans Memorial Wall. Controversy surrounded the memorial’s unconventional design for its dark color and lack of decoration, but it quickly became a place of grieving, pilgrimage and healing today it stands as one of the most visited and moving memorials on the National Mall, as visitors have made a tradition of leaving mementos, letters and photographs of loved ones lost in the war.

Martin Luther King, Jr. Memorial

Dedicated in 2011, this memorial pays tribute to the famous American pastor, activist, humanitarian, and best-known leader in the civil rights movement: Dr. Martin Luther King, Jr. The memorial itself is based on a line from Dr. King's famous "I Have a Dream” speech, which was delivered from the nearby steps of the Lincoln Memorial during the March on Washington for Jobs and Freedom in 1963: "With this faith, we will be able to hew out of a mountain of despair, a stone of hope." The memorial depicts Dr. King as the “stone of hope” and the two pieces of granite placed near him as the “mountain of despair."

National World War II Memorial

The National World War II Memorial, which honors the spirit and sacrifice of the 16 million men and women who served overseas and the more than 400,000 that perished, opened to the public in April 2004. The memorial built to celebrate the the heroes of the Greatest Generation remains one of the most visited sites on the National Mall, with more than 4.2 million visits in 2014. Each year, more than 300 Honor Flights bring World War II veterans, as well as those who served in the Korean and Vietnam wars, to the memorials dedicated to their service.

Le monument de Washington

This recently reopened monumental obelisk was built to honor George Washington, America’s first president, and stands today as the world’s tallest freestanding stone structure. Construction began in 1848, but a lack of funds, political squabbling and the Civil War interrupted the work from 1854 to 1877. A clear change in the color of the stones can be seen about one-third of the way up the monument the slightly darker stones at the bottom were placed before construction paused, while the lighter stones above it were brought in from a different quarry following the Civil War.

Mémorial de Lincoln

A perennial visitor favorite, the Lincoln Memorial stands at the west end of the National Mall as a neoclassical monument to America’s 16th president. A 19-foot statue of Abraham Lincoln sits overlooking the Reflecting Pool and the Washington Monument from his permanent seat on America's front yard. Dedicated in 1922, the Lincoln Memorial has been home to many defining moments in American history. Martin Luther King, Jr. delivered his "I Have a Dream" speech from the steps of the Lincoln Memorial in front of 250,000 attendees.

Monuments and memorials aren't the only thing to love about the National Mall. Get the most out of your visit to the Mall by reading up on its full array of museums.


Why Was The Washington Monument Built?

Construction on the Washington Monument started in 1848 to act as a tribute to George Washington’s military leadership during the American Revolution. As stated previously the monument was completed construction in 1884.

Quick Washington Monument Facts

Adresse: 2 15th St NW, Washington, DC 20007
Hauteur: 554 ft 7 in
Width at Base: 55 ft
Stones Used: Over 36,000
Matériaux: Marble, Granite, and Bluestone Gneiss
Ouvert: February 21, 1885
Architecte: Robert Mills


Voir la vidéo: 5 choses que vous ne savez pas sur Emmanuel Macron