Flying Catalinas, le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale, Andrew Hendrie

Flying Catalinas, le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale, Andrew Hendrie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Flying Catalinas, le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale, Andrew Hendrie

Flying Catalinas, le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale, Andrew Hendrie

L'objectif de Hendrie est de produire un historique détaillé du service du Catalina. Il y a très peu de rembourrage ici - l'incident suit l'incident dans un flux constant, avec des récits détaillés d'un grand nombre de sorties et de succès de Catalina. Chaque opérateur du Catalina est inclus et chaque théâtre de la Seconde Guerre mondiale, de la tête de l'Afrique du Sud au brouillard glacial des Aléoutiennes.

Bien que l'auteur n'ait pas servi lui-même à Catalinas, il a effectué deux tours de service, d'abord dans le Lockheed Hudson et plus tard dans le Wellington, avec un passage en tant que pilote d'essai dans les hydravions Sunderland. Il y a plusieurs occasions où l'auteur a croisé des personnes mentionnées dans le texte, ou était dans la région lors d'une des rencontres en discussion, et sa compréhension de ce monde est claire.

La structure globale du livre n'est pas immédiatement apparente, sans raison évidente pour l'ordre des chapitres. Généralement, les théâtres de l'Atlantique et de l'Europe sont couverts en premier, suivis du Pacifique, mais l'Extrême-Orient apparaît tôt et certains chapitres se concentrent sur des pays particuliers, de sorte que tous les escadrons canadiens sont détaillés dans le même chapitre. D'autres se concentrent sur une zone d'opérations particulière, de sorte que le chapitre sur l'Islande comprend à la fois des avions britanniques et américains.

En raison de cette structure, le livre semble parfois un peu décousue, mais c'est toujours un ouvrage très précieux, fournissant une référence très pratique pour la carrière de service du Catalina, l'un des avions les plus flexibles de la Seconde Guerre mondiale. .

Chapitres
1 - La Machine
2 - Catalinas de l'US Navy au-dessus de l'Atlantique et des Caraïbes
3 - Brésil
4 - Opérations de commandement côtier de la RAF
5 - Islande
6 - Norvège
7 - Gibraltar
8 - Opérations en Extrême-Orient
9 - Afrique du Sud
10 - Le ferry de l'Atlantique
11 - Escadron n°321 (néerlandais)
12 - Escadrons canadiens
13 - Pearl Harbor et l'avance japonaise
14 - Midway, Guadalcanal et la mer de Bismarck
15 - Les Aléoutiennes
16 - Frappes maritimes de l'US Navy Catalinas
17 - Australie et Pacifique Sud
18 - Opérations de sauvetage de la RNZAF
19 - Opérations de sauvetage d'urgence de l'AAFUS
20 - Autres services

Auteur : Andrew Hendrie
Édition : Relié
Pages : 342
Editeur : Pen & Sword Aviation
Année : édition 2012 de l'original de 1988



Catalinas volantes Le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale

Ce produit a été ajouté à notre base de données le vendredi 20 juillet 2012.

Votre source fiable de livres d'aviation depuis 1989

Le Consolidated PBY Catalina était probablement l'hydravion/amphibien le plus polyvalent et le plus réussi jamais construit, servant non seulement avec l'US Army Air Force, la marine et les garde-côtes pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi avec les forces aériennes de la Grande-Bretagne, du Canada, de l'Australie et la Nouvelle-Zélande, avec les Danois, les Français libres et les Norvégiens ainsi que le Brésil, le Chili, l'Indonésie et ailleurs. Avec une capacité de levage et une endurance remarquables, cet avion bimoteur à long rayon d'action pourrait absorber beaucoup de punitions et rentrer chez lui après des vols d'une journée entière et couvrant des milliers de kilomètres. Il a été utilisé comme avion de reconnaissance maritime, comme bombardier et bombardier-torpilleur, comme arme anti-sous-marine, comme poseur de mines, comme machine d'opérations spéciales et comme engin de recherche et de sauvetage de jour comme de nuit. Il a transporté des magasins, du courrier et des personnes - dont beaucoup sont malades et blessés - à travers tous les océans du monde et est à juste titre tenu dans le plus profond respect par tous ceux qui ont quelque chose à voir avec eux, en vol ou en vol.

Dans ce livre, Andrew Hendrie raconte toute l'histoire incroyable des "Flying Cats", de leurs exploits et de leurs réalisations, de l'héroïsme de nombre de leurs équipages et des problèmes qu'ils ont dû endurer.

Avec de nombreuses photographies ainsi que des annexes répertoriant les données techniques et l'historique de chaque avion, voici l'histoire définitive du Catalina et de ses opérations dans le monde entier.

Panier

Votre panier est vide.

Connexion

Magasinez près de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. REGARDE À L'INTÉRIEUR !

Quand aux Pays-Bas,
visitez notre boutique à proximité
Aéroport d'Amsterdam-Schiphol.


Liste des Catalinas PBY consolidés survivants

PBY Catalina Survivors identifie les Catalinas exposés et inclut les désignations, l'état, les numéros de série, les emplacements et les informations supplémentaires des aéronefs. Le Consolidated PBY Catalina était un hydravion américain bimoteur des années 1930 et 1940, conçu par Consolidated Aircraft Co. Plusieurs variantes ont été construites dans cinq usines de fabrication américaines et canadiennes.

1. Survivants. (Выжившие)
Ces exemples complets de Catalina ont été préservés ou restaurés à différents niveaux, y compris les marquages, l'art, le nez, les schémas de peinture originaux ou représentatifs, et sont exposés dans des musées ou des bases militaires, ou sont des aéronefs actifs potentiellement visibles dans les airs.
La série par défaut à 5 chiffres, connue sous le nom de numéro de bureau Buno, telle qu'elle est émise par le Bureau of Navy Aeronautics BuAer présentée ici sans le préfixe imaginaire "Buno". Numéros de série à 4 chiffres sous la forme 9xxx et numéro de série à 5 chiffres sous la forme 1xxxx émis par l'Aviation royale du Canada.
Codes d'état :
D = Affichage A = En état de navigabilité S = Stocké R = En cours de restauration

  • Le Consolidated PBY Catalina également connu sous le nom de Canso en service canadien, est un hydravion américain, et plus tard un avion amphibie des années 1930
  • La liste consolidée des opérateurs PBY Catalina répertorie les pays et leurs unités de l'aéronavale et de l'armée de l'air qui ont exploité l'avion : Argentine
  • Liste consolidée PBY Catalinas des survivants Curtiss P - 40s Liste des survivants Curtiss C - 46 Commandos Liste des survivants de Havilland Mosquitos Liste des survivants
  • les livraisons du PBY Catalina également un avion Consolidated, ont commencé en 1935, la marine des États-Unis a commencé à planifier la prochaine génération de bombardiers de patrouille
  • aérodrome avec de nombreux hangars, une base d'hydravions pour une flotte de Consolidated PBY Catalinas et une base de sous-marins. Le 17 avril 1947, le Coast Guard Air
  • rôle en tant que l'un des trois escadrons de reconnaissance générale de l'Escadre 246 du Quartier général de l'Air Afrique de l'Est. L'escadron a utilisé le Consolidated Catalina pour patrouiller le
  • Juin 1952, deux hydravions Consolidated PBY - 5 Catalina, connus en service suédois sous le nom de Tp 47, recherchèrent le DC - 3 au nord de l'Estonie. L'un des avions
  • bateau de la Seconde Guerre mondiale et du début de la guerre froide. Il a été conçu pour compléter les Consolidated PBY Catalina et PB2Y Coronado en service. Un total de 1 366
  • supports sous les ailes sur les hydravions Consolidated PBY Catalina. Il était gyrostabilisé, et le contrôle se faisait par commande radio à la fin de sa mission le drone
  • Enfin, à 15 :10 le 15 avril 1943 United States Navy Consolidated PBY Catalina PBY - 5A 83 - P - 5 du Squadron VP - 83 basé à Natal, Brésil alors qu'il volait à
  • brûle. Onze avions Consolidated ont été impliqués dans des missions du ministère de la Santé, dont deux Catalina PBY Consolidated Le ministère de la Santé attribué à Consolidated B-24 Liberator
  • Focke - Wulf Condor, Short Sunderland, Lockheed Hudson, Consolidated PBY Catalina Consolidated B - 24 Liberator, Heinkel He 111 et Dornier Do 217. Le
  • La division aéronautique a été fondée le 10 décembre 1955 lors de l'acquisition d'un hydravion Consolidated PBY - 6A Catalina. Il était originaire de l'Islande
  • Pendleton s'est brisé en deux dans un coup de vent au sud de Cape Cod, dans le Massachusetts. Un avion PBY Catalina consolidé des garde-côtes des États-Unis a été détourné de la recherche
  • stocker les bombardiers B-24 Liberator nouvellement fabriqués et les avions amphibies PBY Catalina fabriqués par Consolidated Aircraft. Après la guerre, l'aéroport est revenu
  • Forteresses. Plus tard, le convoi a été attaqué par une torpille - transportant des avions de patrouille amphibies Consolidated PBY Catalina. Un pétrolier a été touché lors de ces attaques
  • Stratofortress British Aerospace McDonnell Douglas Harrier Consolidated B - 24 Liberator Consolidated PBY Catalina Convair B - 36 Peacemaker Douglas A - 1 Skyraider Douglas
  • Siu2 Je2 ​​pinyin : Àomen xiǎojie Wade Giles : Ao - men Hsiao - chieh était un hydravion Catalina appartenant à Cathay Pacific et exploité par la filiale Macau Air Transport
  • un troisième pilote de CAT, Connie W Seigrist, s'était joint à piloter un PBY Catalina consolidé de la CIA La CIA a ordonné à Beale et Pope de cibler non seulement les indonésiens
  • par un Consolidated PBY Catalina de l'escadron de patrouille 53 en début d'après-midi du 28 janvier. Les treize autres pilotes abattus ont réussi à survivre trois
  • pour les convois de renfort de Guadalcanal. Le même jour, un Consolidated PBY Catalina des Black Cats de VP23 a attaqué sans succès Furutaka en plein jour
  • crash en 1961, Gronlandsfly a utilisé des hydravions PBY Catalina et DHC - 6 Twin Otters sur les routes intérieures. L'un des Catalina s'est alors écrasé en 1962. En 1965
  • Aéronefs de rôle, de configuration et d'époque comparables CANT Z.506 Consolidated PBY Catalina Dornier Do 18 Kawanishi H6K Short Sunderland Listes associées Liste des aéronefs
  • Boeing 707 - 138B N707JT Lockheed L - 1049 Super Constellation Consolidated PBY Catalina Dassault Mirage IIIO A3 - 42 Lockheed P - 2 Neptune 273 566
  • Royal Australian Air Force No. 11 Squadron Consolidated PBY Catalinas No. 20 Squadron PBY Catalinas No. 24 Squadron Townsville, 3 CAC Wirraways
  • envoyé à Namlea sur l'île voisine de Buru. L'aile de patrouille 10 de la marine américaine, avec PBY Catalinas consolidé, était basée à la station d'hydravions d'Halong
  • le 5 juin, les chasseurs de sa patrouille aérienne de combat ont décollé un avion de reconnaissance américain Consolidated PBY Catalina de VP-44 qui avait repéré le
  • voyage en avion. Les onze passagers d'équipage ont été tués. 11 mai 1953 : un accident de Consolidated PBY - 5A Catalina a atterri à Prince Rupert, en Colombie-Britannique, faisant 2 morts
  • exponentiellement. Les avions PBY - 5A Catalina et Martin PBM Mariner sont montés à bord au cours des dernières années de la guerre et sont restés l'épine dorsale de l'après-guerre
  • 23 mars 1943, le Consolidated PBY Catalina G - AGDA Dog - Able s'écrase à l'atterrissage à Poole Harbour lors d'un vol d'entraînement, tuant trois des six personnes à bord. Au

Liste des survivants Consolidated PBY Catalinas pedia.

CONSOLIDATED PRODUCTIONS GROUP INC. 1403 SE OHIO BUILDING SERVICES PAR JOHN R SHAW INC. 429 PALERMO CGC1506945. GRILLE DE CHEMINÉE ET DE VIE EXTÉRIEURE LLC 543 CATALINA DRIVE. FORT NORD. Consolidé Pby Catalina Flying Boat Patrol Bomber et Etsy. La liste consolidée des opérateurs PBY Catalina répertorie les pays et leurs unités de l'aéronavale et de l'armée de l'air qui ont exploité l'avion :.

Le National Park Service annonce l'emplacement du PBY submergé.

KIT DE MODÈLE PBY 5A CATALINA PATROL BOMBER PLASTIQUE. Ajouter à la liste de souhaits de l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, le Consolidated PBY 5A Catalina Aujourd'hui, le Catalina est souvent cité pour son rôle dans le sauvetage des survivants du. Les forces basées à Midway et la bataille de Midway Digital. Goose et le Consolidated PBY Catalina pour Alaska Coastal Airlines qui disposaient d'aides à la navigation appropriées et de bonnes radios. Il a survécu aux vents et aux intempéries, едующая Войти Настройки. UNICEF Indonésie : Évaluation formative de la survie de l'enfant. L'ARC a acheté 2 anciens avions de ravitaillement en vol,Commandé par la Thaïlande, désarmé et impressionné A 3,Consolidated PBY PBN PBV OA 10 Catalina Canso,​Consolidated War II,Liste des avions de l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale,Liste des avions de la Luftwaffe par Cube Life : Island Survival, Commande Dsw en ligne, Fond d'écran Iphone Mignon, Fou. Avions de guerre de la Seconde Guerre mondiale conservés aux États-Unis. PBY CATALINA. 2. PBY 5A Catalina P2V7 NEPTUNE MADRAS.​png. 0. Lockheed P2V 7 Neptune FOCKE WULF 190. 2.

LA QUARANTE QUATRIÈME HARMON MEMORIAL Air Force Academy.

Ce rapport a été rédigé par Layusa Isa Odidi, Malavika Bambawale, Keeran Sivarajah, Seerat Kaur, F : Guide d'entretien et liste des personnes interrogées, y compris dans les emplacements des sites. Budiharsana, Meiwita P., The Consolidated Report on Indonesia Health Sector Review, 2018, 2019 84 Ketty Catalina Chandra. Un bateau P rentre à la maison : le parcours de Consolidated PBY 5A Bu. Le Focke Wulf Fw 190 ne fait pas partie de la liste pour cette raison, renforcé par le Fw 190 ne pouvait pas : survivre en combat air-air contre les P 47, P 38 et P 51 Un hydravion bimoteur de conception conservatrice, le Consolidated PBY Catalina en . FAQ de l'EPTC La Catalina Preservation Society. L'avion modèle PBY a été conçu pour être utilisé comme avion de patrouille. À tout point de vue, le Consolidated PBY Catalina était le plus. Environ 3.300 types de PBY ont été produits pendant la guerre pour les différents services et Alliés. Mais le Catalina a survécu et pendant plusieurs années était un SAR familier. Avion Le musée du patrimoine américain. Martin a décrit les trois types distincts d'avions qu'il prévoyait que l'armée utiliserait : dépendant de l'anti-sous-marin Consolidated PBY Catalina, d'autres sont rentrés en Angleterre en boitant, mais ceux qui ont survécu à l'assaut ont chuté de 98. Baguette PBY Catalina consolidée. Le mieux est de consulter la liste des survivants de Catalina de la société Catalina conçue par l'ingénieur en aérospatial Isaac M. Laddon de Consolidated Aircraft Corporation.

Les accidents mortels d'avions de la Garde côtière vérifient six.

Illustration de dessin au trait du Consolidated PBY Catalina, un hydravion, un bombardier de patrouille et un avion amphibie produit dans les années 1930 et 1940. Liste des survivants Consolidated PBY Catalinas Military Fandom. Le PBY robuste de Consolidated a établi une norme pour les hydravions et les amphibiens.

Bateau volant vintage PBY Catalina consolidé dans l'armée de l'air américaine.

L'inclusion dans le répertoire n'implique pas une approbation de l'installation par SAMHSA ou par l'État Substance Abuse. Agences. Récupération du Centre de Vie Transitionnelle. 117 East Catalina Health Centre Projet de santé tribal consolidé Inc. PBY Catalina Consolidated Catalina Canso Registry A Warbirds. Goose et le Consolidated PBY Catalina pour Alaska Coastal Airlines qui disposaient d'aides à la navigation appropriées et de bonnes radios. Il a survécu aux vents et aux intempéries. One and Only: The Complete List History Air & Space Magazine. Consolidated PBY 5A Catalina en patrouille pendant la Seconde Guerre mondiale. Lorsque l'US Navy parlait d'avions chinois ou russes, ils ont des noms à consonance étrange. Ces entrepreneurs ont survécu à Shark Tank et partagent leurs secrets avec les vétérinaires. PBY 5A Catalina Kit de maquette en plastique d'hydravion de l'US Navy 1 104. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, les équipages à bord de gros hydravions ont averti à distance et précocement des navires et des avions ennemis en mer. Le PBY Catalina consolidé.

Liste des opérateurs consolidés PBY Catalina pedia.

Parmi les autres propositions, la société a obtenu un contrat hors projet pour 201 avions en 1939, et le premier B 26 de production a volé à la fin de l'année. Hydroglisseurs PBY 5A antilles consolidés. Catalina, B 17, B 26, Plan de guerre orange, Seconde guerre mondiale, Seconde guerre mondiale, les quartiers d'habitation des officiers, y compris les quartiers des officiers mariés, le soutien aérien initial administratif de Midways est venu sous la forme de bombardiers de patrouille PBY consolidés. Les auteurs répertorient Sazanami et Ushio comme les deux destroyers qui ont attaqué Midway dessus. Musées et sociétés La société de préservation de Catalina. PBY Catalina. Pays, États-Unis. Constructeur, Consolidated Aircraft. Rôle principal, hydravion. Premier vol, 28 mars 1935.


Historique des opérations

Rôles dans la Seconde Guerre mondiale

Le PBY était l'avion le plus nombreux de son genre, avec environ 3 300 appareils construits.

Le type a fonctionné dans presque tous les théâtres d'opérations de la Seconde Guerre mondiale. Le Catalina a servi avec distinction et a joué un rôle important et inestimable dans la guerre contre les Japonais.

Ces avions de patrouille partageaient avec des bombardiers de patrouille terrestres les rôles de combat tandis que le Consolidated LB-30 à très longue portée et le Consolidated Coronado étaient mis en service pour augmenter la très importante capacité de transport aérien stratégique logistique dans le vaste théâtre du Pacifique. Les appariements ont permis au Catalina de jouer le rôle d'yeux des flottes à des distances plus longues que les éclaireurs des hydravions.

Plusieurs hydravions différents ont été adoptés par la Marine, mais le PBY était le plus largement utilisé et produit.

Bien que lents et disgracieux, Catalinas se sont distingués pendant la Seconde Guerre mondiale. Les forces alliées les ont utilisés avec succès dans une grande variété de rôles pour lesquels l'avion n'a jamais été destiné. On se souvient des PBY pour leur rôle de sauvetage, dans lequel ils ont sauvé la vie de milliers d'équipages abattus au-dessus de l'eau. Les aviateurs de Catalina appelaient leur avion le "Cat" lors de missions de combat et "Dumbo" dans le service de sauvetage air-mer. Η]

La guerre anti-sous-marine

Les Catalinas étaient les avions de guerre anti-sous-marine (ASW) les plus utilisés sur les théâtres de l'Atlantique et du Pacifique de la Seconde Guerre mondiale, et ont également été utilisés dans l'océan Indien, au départ des Seychelles et de Ceylan. Leurs fonctions comprenaient l'escorte des convois jusqu'à Mourmansk. En 1943, les sous-marins étaient bien armés de canons anti-aériens et deux Victoria Cross ont été remportées par les pilotes de Catalina, repoussant leurs attaques contre les sous-marins face à des tirs nourris : Flying Officer John Cruickshank de la RAF, en 1944, pour couler U-347 (bien que le sous-marin soit maintenant connu pour avoir été U-361 ⎖]) et la même année, le capitaine d'aviation David Hornell de l'Aviation royale du Canada (à titre posthume) contre U-1225. Catalinas a détruit 40 sous-marins, mais non sans pertes. Un Catalina brésilien attaqué et coulé U-199 dans les eaux brésiliennes le 31 juillet 1943. Plus tard, l'avion a été baptisé « Arará », en mémoire du navire marchand de ce nom qui a été coulé par un autre sous-marin. ⎗]

Patrouille maritime

Dans leur rôle d'avion de patrouille, les Catalinas ont participé à certains des engagements navals les plus notables de la Seconde Guerre mondiale. L'aile parasol de l'avion et les grandes ampoules à la taille offraient une excellente visibilité et, combinées à sa longue portée et à son endurance, le rendaient bien adapté à la tâche.

Un RAF Coastal Command Catalina, piloté par l'enseigne Leonard B. Smith de l'US Navy et s'envolant de Castle Archdale Flying Boat base, Lower Lough Erne, Irlande du Nord, situé le 26 mai 1941, quelque 690&# 160nmi (1 280&# 160km 790& #160km) au nord-ouest de Brest, le cuirassé allemand Bismarck, qui tentait d'échapper aux forces de la Royal Navy alors qu'elle cherchait à rejoindre d'autres forces de la Kriegsmarine à Brest. [N 1] ⎘] ⎙] ⎚] ⎛] ⎜] Cette observation a finalement conduit à la destruction du cuirassé allemand.

Le 7 décembre 1941, avant les débarquements amphibies japonais sur Kota Bharu, en Malaisie, leur force d'invasion a été approchée par un hydravion Catalina du 205e Escadron de la RAF. L'avion a été abattu par cinq chasseurs Nakajima Ki-27 avant qu'il ne puisse transmettre son rapport par radio au siège de l'air à Singapour. Le Flying Officer Patrick Bedell, commandant le Catalina, et ses sept membres d'équipage sont devenus les premières victimes alliées de la guerre contre le Japon. ⎞]

Un vol de Catalinas a repéré la flotte japonaise s'approchant de l'île de Midway, commençant la bataille de Midway. ⎟]

Un Canso de l'Aviation royale canadienne (ARC) piloté par le chef d'escadron L.J. Birchall a déjoué les plans japonais de détruire la flotte de la Royal Navy dans l'océan Indien le 4 avril 1942 lorsqu'il a détecté la flotte de porte-avions japonais approchant de Ceylan (Sri Lanka). ⎠]

Attaque de nuit et interdiction navale

Au cours de la bataille de Midway, quatre USN PBY des escadrons de patrouille 24 et 51 ont attaqué la force d'occupation de la flotte japonaise dans la nuit du 3 au 4 juin 1942.

La Royal Australian Air Force (RAAF) a également exploité des Catalinas en tant que raiders de nuit, avec quatre escadrons n° 11, 20, 42 et 43 posant des mines du 23 avril 1943 à juillet 1945 dans le sud-ouest du Pacifique au fond des eaux japonaises, embouteillant ports et routes maritimes et forçant les navires à descendre dans des eaux plus profondes pour devenir des cibles pour les sous-marins américains, ils ont immobilisé les principaux ports stratégiques tels que Balikpapan qui a expédié 80% des approvisionnements en pétrole japonais. À la fin de 1944, leurs missions minières duraient parfois plus de 20 heures et étaient menées à partir de 61 mètres (200 pieds) dans l'obscurité. Les opérations comprenaient le piégeage de la flotte japonaise dans la baie de Manille pour assister le débarquement du général Douglas MacArthur à Mindoro aux Philippines. L'Australian Catalinas opérait également à partir de Jinamoc dans le golfe de Leyte et exploitait des ports sur la côte chinoise de Hong Kong jusqu'à Wenchow au nord. L'USN et la RAAF Catalinas ont régulièrement organisé des bombardements nocturnes intempestifs sur des bases japonaises, la RAAF revendiquant le slogan « Le premier et le plus éloigné ». Les cibles de ces raids comprenaient une base importante à Rabaul. Les équipages de la RAAF, comme leurs homologues de l'US Navy, ont utilisé des "bombes terroristes", allant de la ferraille et des roches aux bouteilles de bière vides avec des lames de rasoir insérées dans le cou, pour produire des cris aigus lorsqu'ils tombaient, gardant les soldats japonais éveillés et se précipitant pour se mettre à l'abri. . ⎢]

Chercher et sauver

Les Catalinas étaient employés par toutes les branches de l'armée américaine comme avions de sauvetage. Un PBY piloté par le LCDR Adrian Marks (USN) a sauvé 56 marins en haute mer du croiseur lourd Indianapolis après le naufrage du navire pendant la Seconde Guerre mondiale. Quand il n'y avait plus de place à l'intérieur, l'équipage a attaché les marins aux ailes. L'avion ne pouvait pas voler dans cet état, il servait plutôt de canot de sauvetage, protégeant les marins de l'exposition et du risque d'attaque de requin, jusqu'à l'arrivée des navires de sauvetage. Catalinas a continué à fonctionner dans le rôle de recherche et de sauvetage pendant des décennies après la fin de la guerre.

Utilisation commerciale précoce

Catalinas ont également été utilisés pour les voyages aériens commerciaux. Par exemple, Qantas Empire Airways a transporté des passagers commerciaux de Suva à Sydney, un voyage de 2 060 miles (3 320 km), qui en 1949 a duré deux jours. Les vols commerciaux les plus longs (en termes de temps en altitude) jamais effectués dans l'histoire de l'aviation étaient les vols Qantas effectués chaque semaine du 29 juin 1943 à juillet 1945 au-dessus de l'océan Indien, surnommés le Double Sunrise. Qantas offrait un service sans escale entre Perth et Colombo, sur une distance de 3 592 nmi (4 134 mi 6,652 km). Comme le Catalina naviguait généralement à 110 & 160 nœuds (130 & 160 mph 200 & 160 km/h), cela a pris de 28 à 32 heures et a été appelé le "vol du double lever du soleil", car les passagers ont vu deux levers de soleil pendant leur non-stop. périple. Le vol a été effectué dans un silence radio en raison de la possibilité d'une attaque japonaise et avait une charge utile maximale de 1 000 £ (450 £ 160 kg) ou trois passagers plus 143 £ 160 (65 £ 160 kg) de courrier militaire et diplomatique. ⎤]

Emploi après la Seconde Guerre mondiale

Un PBY australien nommé "Frigate Bird II", un ancien avion de la RAAF, immatriculé VH-ASA, a effectué le premier vol transpacifique à travers le Pacifique Sud entre l'Australie et le Chili en 1951 par (Sir) Gordon Taylor, de nombreux arrêts sur les îles en cours de route pour le ravitaillement, les repas et la nuit de sommeil de son équipage, qui a volé de Sydney à Quintero au Chili après avoir atterri à Valparaiso via Tahiti et l'île de Pâques. ⎦]

Avec la fin de la guerre, toutes les versions de bateaux volants du Catalina ont été rapidement retirées de la marine américaine, mais les versions amphibies sont restées en service pendant quelques années. Le dernier Catalina en service aux États-Unis était un PBY-6A opérant avec un escadron de la Réserve navale, qui a été retiré du service le 3 janvier 1957. Le Catalina a ensuite équipé les plus petites forces armées du monde jusqu'à la fin des années 1960 en nombre assez important .

Le Strategic Air Command de l'US Air Force a utilisé des Catalinas (désignés OA-10) en service comme avions de reconnaissance de 1946 à 1947.

L'armée de l'air brésilienne a piloté des Catalinas dans des missions de patrouille aéronavale contre des sous-marins allemands à partir de 1943. Les hydravions ont également effectué des livraisons de courrier aérien. En 1948, un escadron de transport a été formé et équipé de PBY-5A convertis au rôle de transports amphibies. Le 1er escadron de transport aérien (ETA-1) était basé dans la ville portuaire de Belém et a piloté des Catalinas et des C-47 jusqu'en 1982. Les Catalinas étaient pratiques pour ravitailler les détachements militaires dispersés le long de l'Amazonie. Ils ont atteint des endroits qui n'étaient autrement accessibles que par des hélicoptères. L'insigne ETA-1 était une tortue ailée avec la devise "Bien que lentement, j'y arrive toujours". Aujourd'hui, la dernière Catalina brésilienne (une ancienne de l'ARC) est exposée au Musée de l'espace aérien (MUSAL) à Rio de Janeiro. ⎧]

Jacques-Yves Cousteau a utilisé un PBY-6A (N101CS) pour soutenir ses expéditions de plongée. Son deuxième fils, Philippe, a été tué dans un accident de cet avion survenu sur le Tage près de Lisbonne. Le Catalina s'est renversé lors d'un roulage à grande vitesse entrepris pour vérifier l'étanchéité de la coque à la suite d'un amerrissage. L'avion s'est retourné, provoquant la rupture du fuselage derrière le cockpit. L'aile s'est détachée du fuselage et le moteur gauche s'est cassé, pénétrant du côté capitaine du cockpit. ⎨]

Paul Mantz a converti un nombre inconnu de Catalinas excédentaires en yachts volants dans son hangar du comté d'Orange en Californie à la fin des années 1940 et au début des années 1950.

Steward-Davis a converti plusieurs Catalina à leur Super Catalina norme (plus tard connue sous le nom Super chat), qui a remplacé les habituels moteurs Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp de 1 200 hp (890 kW) par des moteurs Wright R-2600 Cyclone 14 de 1 700   160 ch (1 300&# 160 kW). Un gouvernail plus grand et carré a été installé pour compenser le lacet accru que les moteurs les plus puissants pouvaient générer. Le Super Catalina avait également des fenêtres de cabine supplémentaires et d'autres modifications. ⎩]

Le capitaine de l'armée de l'air chilienne (FACH) Roberto Parragué, dans son PBY Catalina FACH n° 405 dit "Manu-Tara", qui signifie Lucky Bird en langue rapanui, a effectué le premier vol entre l'île de Pâques et le continent sud-américain (du Chili ), ainsi que le premier vol vers Tahiti, faisant de lui un héros national de la France comme du Chili. Le vol a été autorisé par le président chilien en 1951, mais un deuxième vol qu'il a effectué en 1957 n'a pas été autorisé et il a été renvoyé de l'armée de l'air chilienne.

Sur les quelques dizaines de Catalinas en état de navigabilité restants, la majorité sont utilisés comme avions de lutte contre les incendies. China Airlines, la compagnie aérienne officielle de la République de Chine (Taïwan) a été fondée avec deux amphibiens Catalina.

Les plates-formes sont dépliées et déployées à partir de Catalinas pour une utilisation dans la pêche en haute mer et le suivi du Mahi Mahi dans l'océan Pacifique.

Affaire Catalina

L'affaire Catalina est le nom donné à un incident de la guerre froide au cours duquel un Catalina de l'armée de l'air suédoise a été abattu par des chasseurs soviétiques au-dessus de la mer Baltique en juin 1952 alors qu'il enquêtait sur la disparition d'un Douglas DC-3 suédois (plus tard découvert qu'il avait été abattu abattu par un chasseur soviétique lors d'une mission de renseignement électromagnétique, il a été découvert en 2003 et relevé en 2004-2005).


Livraison gratuite sur toutes les commandes!

Livraison GRATUITE, rapide et sans contact sur TOUTES les commandes Contrôle de qualité remis à neuf en 90 points Livraison gratuite sans contact sur TOUTES les commandes Contrôle de qualité remis à neuf en 90 points

Si vous cherchez quelque chose de nouveau à écouter, regarder ou jouer, ne cherchez pas plus loin que le musicMagpie Store. Nous vendons plus d'un demi-million de CD, DVD, Blu-Ray, jeux et vinyle neufs et d'occasion, couvrant toutes sortes de genres et de consoles, à des prix à partir de seulement 1,09 £ ! Nous vendons également une large gamme de téléphones mobiles et de technologies reconditionnés de grandes marques comme Apple, Samsung, Sony, Microsoft et bien plus encore. Avec une garantie de qualité de 12 mois, vous pouvez économiser en toute confiance.

Pour couronner le tout, chaque commande est livrée GRATUITE, que vous achetiez quelques CD, un nouveau téléphone ou une collection complète de DVD. Donc, si vous voulez économiser gros sur le divertissement et l'électronique, consultez le musicMagpie Store.

Entertainment Magpie Limited t/a Music Magpie est enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 06277562.

Entertainment Magpie Limited t/a Music Magpie agit en tant que courtier et offre des crédits de Klarna Bank AB (publ), Sveavägen 46, 111 34 Stockholm, Suède.

Financement assuré par PayPal Credit. Thermes et conditions d'application. Crédit soumis au statut, résidents du Royaume-Uni uniquement, Entertainment Magpie Limited t/a Music Magpie agit en tant que courtier et propose des financements auprès d'un éventail restreint de fournisseurs de financement, PayPal Credit est un nom commercial de PayPal (Europe) S.à.rl et Cie , SCA 22-24 Boulevard Royal L-2449, Luxembourg.

Entertainment Magpie Limited t/a Music Magpie est autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority FRN 775278. Crédit soumis à l'âge et au statut.


Catalinas volantes Le PBY Catalina consolidé pendant la Seconde Guerre mondiale

Ce produit a été ajouté à notre base de données le vendredi 20 juillet 2012.

Votre source fiable de livres d'aviation depuis 1989

Le Consolidated PBY Catalina était probablement l'hydravion/amphibien le plus polyvalent et le plus réussi jamais construit, servant non seulement avec l'US Army Air Force, la marine et les garde-côtes pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi avec les forces aériennes de la Grande-Bretagne, du Canada, de l'Australie et la Nouvelle-Zélande, avec les Danois, les Français libres et les Norvégiens ainsi que le Brésil, le Chili, l'Indonésie et ailleurs. Avec une capacité de levage et une endurance remarquables, cet avion bimoteur à long rayon d'action pourrait absorber beaucoup de punitions et rentrer chez lui après des vols d'une journée entière et couvrant des milliers de kilomètres. Il a été utilisé comme avion de reconnaissance maritime, comme bombardier et bombardier-torpilleur, comme arme anti-sous-marine, comme poseur de mines, comme machine d'opérations spéciales et comme engin de recherche et de sauvetage de jour comme de nuit. Il a transporté des magasins, du courrier et des personnes - dont beaucoup sont malades et blessés - à travers tous les océans du monde et est à juste titre tenu dans le plus profond respect par tous ceux qui ont quelque chose à voir avec eux, en vol ou en vol.

Dans ce livre, Andrew Hendrie raconte toute l'histoire étonnante des "Flying Cats", de leurs exploits et réalisations, de l'héroïsme de nombre de leurs équipages et des problèmes qu'ils ont dû endurer.

Avec de nombreuses photographies ainsi que des annexes répertoriant les données techniques et l'historique de chaque avion, voici l'histoire définitive du Catalina et de ses opérations dans le monde entier.

Panier

Votre panier est vide.

Connexion

Magasinez près de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. REGARDE À L'INTÉRIEUR !

Quand aux Pays-Bas,
visitez notre boutique à proximité
Aéroport d'Amsterdam-Schiphol.


Argentine Modifier

Australie Modifier

La Royal Australian Air Force a largement exploité le PBY Catalina. La Royal Australian Air Force a commandé ses 18 premiers PBY-5 (nommés Catalina) en 1940, [2] à peu près en même temps que l'achat français. Certains d'entre eux seraient utilisés pour rétablir la liaison aérienne anglo-australienne à travers l'Asie sous le nom de Double Sunrise. À la fin de la guerre, la RAAF avait pris livraison de 168 Catalinas. La RAAF a utilisé des Catalinas dans un large éventail de rôles, y compris les patrouilles de reconnaissance et anti-sous-marine, la pose de mines offensive et le sauvetage en mer, le déploiement de folboats (canoës pliables), notamment le type militaire Hoehn MKIII pour les raids commandos. [3] Le sauvetage du personnel et l'observation visuelle de plus près, ainsi que la guerre psychologique. De plus, les PBY de la RAAF ont été utilisés pour transporter le personnel australien chez lui à la fin de la guerre. [2] La RAAF a retiré son dernier Catalina en 1952. [4]

Brésil Modifier

Canada Modifier

Canada had its own close associations with the PBY, both as a manufacturer and customer. Under an agreement reached between the Canadian and U.S. governments, production lines were laid down in Canada, by Boeing Aircraft of Canada (as the PB2B-1) in Vancouver, and by Canadian Vickers (PBV-1) at the Canadair plant in Cartierville. Canadian manufactured aircraft serving with the RCAF were known as Canso A, and were equivalent to PBY-5A (with retractable landing gear). Eleven Canadian Home War Establishment squadrons flew Cansos and Lend Lease Catalinas and on both sides of the North Atlantic and on the Pacific West Coast of Canada. Two "overseas" squadrons flew from the British Isles, as well as over the Indian Ocean.

    serving under direct command and control of the RAF, with RAF owned aircraft.
      Catalina I/IB/IV (Jul 41 - Dec 44) (UK and Ceylon). Catalina IB/III/IV (Jul 42 - Nov 42) (while working up to operational status).
        Catalina I (Jun 41 - Jul 41) Canso A (Oct 41 - Jun 45) [5] Catalina I/IB (Jul 41 - Aug 43) Canso A (Sep 43 - Jun 45) [6] Catalina I/IB/IVA (May 42 - Dec 43) Canso A (May 42 - Aug 43) [7] Canso A (May 43 - Jun 45) [8] Canso A (Nov 43 - May 45) [8] Canso A (May 42 - Aug 45) [9]
        Canso A (Dec 42 - Aug 45) Catalina IB/IVA (Apr 44 - Aug 44) [10] Canso A (Apr 43 - Nov 43) Catalina IB/IVA (Sept 43 - Aug 45) [11] Catalina IVA (Jan 44 - Jul 45) Canso A (Apr 44 - Jul 45) [12] Canso A (Apr 43 - Aug 44) Catalina I/IB/IVA (Feb 44 - Aug 44) [13] Canso A (Apr 43 - Sep 43) Catalina IVA (Sep 43 - Apr 44) [14]

      Chili Modifier

      China Edit

      The Republic of China Air Force operated PBY-5A as search and rescue (SAR) plane from 1952 to 1954. [15] At least one of these PBY-5A were later transferred to China Airlines in the 1959. [16]

      Colombia Edit

      Cuba Modifier

      Danemark Modifier

      Dominican Republic Edit

      Équateur Modifier

      France Modifier

      Soon after the receipt of Britain's first order for production aircraft, a French purchasing mission ordered 30 aircraft in early 1940. Allocated the Consolidated identification Model 28-5MF, none of these were delivered before the Battle of France.

      Iceland Edit

      Indonésie Modifier

      Israël Modifier

      Japan Edit

      Mexique Modifier

      Pays-Bas Modifier

      Netherlands ordered 48 planes for use in the Dutch East Indies.

      Nouvelle-Zélande Modifier

      From 1942 New Zealand used 56 non-amphibious PBY-5 and PB2B-1 Catalinas in the South Pacific, to replace the Short Singapore with the Royal New Zealand Air Force's 5 Squadron and 6 Squadron, initially operating out of Hobsonville and Fiji on maritime patrol and air-sea rescue roles. Additional RAF-owned aircraft were used by 490 (NZ) Squadron in the anti submarine role during the battle of the Atlantic. 490 squadron operated Catalinas out of Jui, West Africa, from 1943 until they were superseded by Short Sunderlands in 1944. The last RNZAF Catalinas were retired in 1953 and all had been sold or scrapped by the end of 1956. [20] [21] An airworthy PBY-5A Catalina amphibian in 6 Squadron markings is privately owned. [22] The Royal New Zealand Air Force Museum is restoring a former fire training Catalina.

      Nicaragua Modifier

      Norvège Modifier

      Paraguay Edit

      Paraguayan Air Force originally ordered three PBY-5As in 1955. One was destroyed in the U.S. before delivery. The other two reached Paraguay and received serials T-29 and T-31. T-29 rescued ex-President Perón in October 1955 in Argentina. Both aircraft were transferred to Líneas Aéreas de Transporte Nacional (LATN) in 1956.

      Peru Edit

      Philippines Modifier

      Afrique du Sud Modifier

      Consolidated Catalina PBY's were flown by 6, 10 and 43 Squadrons of the South African Air Force during World War II. The squadrons and aircraft were placed under command of SAAF Coastal Command and operated on the South African Indian and Atlantic coastlines. After World War II, Catalinas were utilized by 35 Squadron from 1945 to 1957. [23]

      Espagne Modifier

      The Spanish Air Force used one unit, under DR.1 designation and 74-21 indication, as a patrol bomber and firefighter plane between 1949 and 1954. This aircraft was a United States Army Air Forces unit, which landed by accident in the Spanish Sahara in 1943, and finally it was sold to the Spanish Air force for approximately US$100,000. It is currently on display at the Museo del Aire (Madrid). [24]

      Sweden Edit

      Three Canso amphibians, built by Canadian-Vickers, were bought by the Swedish Air Force in 1947. The Swedish designation was Tp 47. After modifications for their new post-war missions, they were based at Wing F2 at Hägernäs near Stockholm and were used mainly for air and sea rescue service. Also reconnaissance missions were flown.

      The Tp 47 was equipped with PS-19/A radar. The aircraft had a crew of five and had also room for six stretchers. It was powered by two Pratt & Whitney R-1830-92 Twin Wasp 14-cylinder radial engines of 1.200 hp each. It was unarmed.

      Soviet Union Edit

      The Soviet Union had shown an interest, resulting in an order for three aircraft and the negotiation of a licence to build the type in USSR. When these three machines were delivered they were accompanied by a team of Consolidated engineers who assisted in establishment of the Soviet production facilities. This aircraft model, designated GST, was powered by two Wright R-1820-derived, nine-cylinder Shvetsov M-62 or ASh-62IR [25] single-row radial engines of 900 to 1,000 hp (671 to 746 kW). The first GST entered service towards the end of 1939. It is estimated hundreds more served with the Soviet Navy. Soviet Union also received 138 PBN-1 Nomad variant of the Catalina built by the Naval Aircraft Factory in Philadelphia along with 48 PBY-6As under the Lend-Lease Act.

      Royaume-Uni Modifier

      The British Air Ministry purchased a single aircraft for evaluation purposes, the Model 28-5. This was flown across the Atlantic Ocean to the Marine Aircraft Experimental Establishment, Felixstowe, in July 1939. With the outbreak of war anticipated, the trials were terminated prematurely, and an initial 50 aircraft were ordered under as "Catalina I"s. These aircraft were similar to the PBY-5, except for installation of British armament. The name Catalina had been used by Consolidated for their commercial sales prior to the British order, and was eventually adopted by the US Navy on October 1, 1941.

      Initial deliveries of the Royal Air Force's Catalinas began in early 1941 and these entered service with No. 209 and No. 240 squadrons of Coastal Command. In all, nine squadrons of Coastal Command were equipped with the Catalina, as were an additional 12 squadrons overseas. The total acquisition was approximately 700 spread over the following designations: Catalina Mk I, Mk IA (PBY-5A amphibian in RCAF service only), Mk IB, Mk II, Mk III, Mk IVB (Canadian built PBY-5, the PB2B-1), Mk IV, and Mk VI (a PBN-1 style tall tail version built in Canada). The Catalina Mk Vs, which would have been PBN-1s, were cancelled.

      The RAF also acquired a former Soviet Navy GST which landed in Cyprus in November 1941, although it probably was not used before it was beached in a gale at Aboukir in February 1943.

      In British service, the Catalina was fitted with .303 machineguns, typically a Vickers K in the bow and Browning Model 1919 in the waist. Some received the Leigh light to aid anti-submarine warfare by night.


      Design

      Fond

      The PBY was originally designed to be a patrol bomber, an aircraft with a long operational range intended to locate and attack enemy transport ships at sea in order to disrupt enemy supply lines. With a mind to a potential conflict in the Pacific Ocean, where troops would require resupply over great distances, the U.S. Navy in the 1930s invested millions of dollars in developing long-range flying boats for this purpose. Flying boats had the advantage of not requiring runways, in effect having the entire ocean available. Several different flying boats were adopted by the Navy, but the PBY was the most widely used and produced.

      Although slow and ungainly, Catalinas distinguished themselves in World War II. Allied forces used them successfully in a wide variety of roles for which the aircraft was never intended. They are remembered for their rescue role, in which they saved the lives of thousands of aircrew downed over water. Catalina airmen called their aircraft the "Cat" on combat missions and "Dumbo" in air-sea rescue service. [4]

      Development

      As American dominance in the Pacific Ocean began to face competition from Japan in the 1930s, the U.S. Navy contracted Consolidated, Martin and Douglas in October 1933 to build competing prototypes for a patrol flying boat. [5] Naval doctrine of the 1930s and 1940s used flying boats in a wide variety of roles that today are handled by multiple special-purpose aircraft. The U.S. Navy had adopted the Consolidated P2Y and Martin P3M models for this role in 1931, but both aircraft were underpowered and hampered by inadequate range and limited payloads.

      Consolidated and Douglas both delivered single prototypes of their new designs, the XP3Y-1 and XP3D-1, respectively. Consolidated's XP3Y-1 was an evolution of the XPY-1 design that had originally competed unsuccessfully for the P3M contract two years earlier and of the XP2Y design that the Navy had authorized for a limited production run. Although the Douglas aircraft was a good design, the Navy opted for Consolidated's because the projected cost was only $90,000 per aircraft.

      Consolidated's XP3Y-1 design (company Model 28) had a parasol wing with external bracing struts, mounted on a pylon over the fuselage. Wingtip stabilizing floats were retractable in flight to form streamlined wingtips and had been licensed from the Saunders-Roe company. The two-step hull design was similar to that of the P2Y, but the Model 28 had a cantilever cruciform tail unit instead of a strut-braced twin tail. Cleaner aerodynamics gave the Model 28 better performance than earlier designs.

      The prototype was powered by two 825 hp (615 kW) Pratt & Whitney R-1830-54 Twin Wasp radial engines mounted on the wing’s leading edges. Armament comprised four .30 in (7.6 mm) Browning AN/M2 machine guns and up to 2,000 lb (910 kg) of bombs.

      The XP3Y-1 had its maiden flight on 28 March 1935, after which it was transferred to the U.S. Navy for service trials. The XP3Y-1 was a significant performance improvement over previous patrol flying boats. The Navy requested further development in order to bring the aircraft into the category of patrol bomber, and in October 1935, the prototype was returned to Consolidated for further work, including installation of 900 hp (670 kW) R-1830-64 engines. For the redesignated XPBY-1, Consolidated introduced redesigned vertical tail surfaces which resolved a problem with the tail becoming submerged on takeoff, which had made lift-off impossible under some conditions. The XPBY-1 had its maiden flight on 19 May 1936, during which a record non-stop distance flight of 3,443 mi (2,992 nmi 5,541 km) was achieved.

      The XPBY-1 was delivered to VP-11F in October 1936. The second squadron to be equipped was VP-12, which received the first of its aircraft in early 1937. The second production order was placed on 25 July 1936. Over the next three years, the design was gradually developed further and successive models introduced.

      The aircraft eventually bore the name Catalina after Catalina Island the name was coined in November 1941, as Great Britain ordered their first 30 aircraft. [6]

      Mass-produced U.S. Navy variants

      Modèle Production period and distinguishing features Quantity
      PBY-1 September 1936 – June 1937
      Original production model.
      60
      PBY-2 May 1937 – February 1938
      Minor alterations to tail structure, hull reinforcements.
      50
      PBY-3 November 1936 – August 1938
      Higher power engines.
      66
      PBY-4 May 1938 – June 1939
      Higher power engines, propeller spinners, acrylic glass blisters over waist guns (some later units).
      32
      PBY-5 September 1940 – July 1943
      Higher power engines (using higher octane fuel), discontinued use of propeller spinners, standardized waist gun blisters. Self-sealing fuel tanks introduced during production run.
      684
      PBY-5A October 1941 – January 1945
      Hydraulically actuated, retractable tricycle landing gear, with main gear design based on one from the 1920s designed by Leroy Grumman, for amphibious operation. Introduced tail gun position, replaced bow single gun position with bow "eyeball" turret equipped with twin .30 machine guns (some later units), improved armor, self-sealing fuel tanks. [7]
      802
      PBY-6A January 1945 – May 1945
      Incorporated changes from PBN-1, [7] including a taller vertical tail, increased wing strength for greater carrying capacity, new electrical system, standardized "eyeball" turret, and a radome over cockpit for radar.
      175

      An estimated 4,051 Catalinas, Cansos, and GSTs of all versions were produced between June 1937 and May 1945 for the U.S. Navy, the U.S. Army Air Forces, the U.S. Coast Guard, Allied nations, and civilian customers.

      PBN Nomad

      The Naval Aircraft Factory made significant modifications to the PBY design, many of which would have significantly interrupted deliveries had they been incorporated on the Consolidated production lines. [8] The new aircraft, officially known as the PBN-1 Nomad, had several differences from the basic PBY. The most obvious upgrades were to the bow, which was sharpened and extended by two feet, and to the tail, which was enlarged and featured a new shape. Other improvements included larger fuel tanks, increasing range by 50%, and stronger wings permitting a 2,000 lb (908 kg) increase in gross takeoff weight. An auxiliary power unit was installed, along with an improved electrical system, and the weapons were upgraded with continuous-feed mechanisms. [8]

      138 of the 156 PBN-1s produced served with the Soviet Navy. The remaining 18 were assigned to training units at NAS Whidbey Island and the Naval Air Facility in Newport, Rhode Island. [9] Later, improvements found in the PBN such as the larger tail were incorporated into the amphibious PBY-6A.


      Flying Catalinas The Consolidated PBY Catalina in WWII by Andrew Hendrie

      The Consolidated PBY Catalina was probably the most versatile and successful flying boat/amphibian ever built, serving not just with the US Army Air Force, Navy and Coast Guard during the Second World War, but also with the air forces of Britain, Canada, Australia and New Zealand, with the Danes, Free French and Norwegians as well as Brazil, Chile, Indonesia and elsewhere.

      With a remarkable lifting capacity and endurance, this long-range twin-engine aircraft could absorb a great deal of punishment and still return home after flights lasting an entire day and covering thousands of miles. It was employed as a maritime reconnaissance aircraft, as a bomber and torpedo-bomber, as an anti-submarine weapon, as a mine-layer, as a special operations machine and as a search and rescue craft by day and night. It ferried stores, mail and people - many of them sick and injured - across all the world's oceans and is rightly held in the deepest respect by all who had anything to do with them, flying or being flown.In this book, Andrew Hendrie tells the whole amazing story of the 'Flying Cats', of their exploits and achievements, of the heroism of many of their crews and the problems they had to endure.

      With numerous photographs as well as appendices listing technical data and individual aircraft histories, this is the definitive history of the Catalina and its operations world-wide.


      Flying Catalinas: The Consolidated PBY Catalina in WWII

      The consolidated PBY Catalina was probably the most versatile and successful flying boat/amphibian ever built, serving not just with the US Army, Navy and Coast Guard during the Second World War, but also with the air forces of Britain, Canada, Australia and New Zealand, with the Danes, Free French and Norwegians as well as in Brazil, Chile, Indonesia and elsewhere. With a remarkable lifting capacity and endurance, this long-range twin-engine aircraft could absorb a great deal of punishment and still return home after flights lasting an entire day and covering thousands of miles. It was employed as a maritime reconnaissance aircraft, as a bomber and torpedo-bomber, as an anti-submarine weapon, as a mine layer, as a special operations machine and as a search-and-rescue craft by day and night. It ferried stores, mail and people - many of them sick and injured - across the world's oceans. In this book Andrew Hendrie tells the story of the "Flying Cats", of their achievements and exploits, of the heroism of many of the crews and the problems they had to endure. SELLING POINTS: A definitive guide to the consolidated PBY Catalina aircraft in the Second World War Over 100 original integrated black and white images Explains this iconic plane's famous achievements and exploits, as well as the heroism of the crews who flew them An ideal purchase for any aviation fan ILLUSTRATIONS: 100 b/w integrated images

      Andrew W.A. Hendrie is an author and military historian.


      Voir la vidéo: PBY-5A Catalina at East Kirkby 6th August 2016


Commentaires:

  1. Zale

    Vous devez dire que vous avez tort.

  2. Tiernay

    Je pense qu'il a tort. Essayons de discuter de cela. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  3. Dene

    idée très utile

  4. Musida

    C'est ce qui m'était nécessaire. Je vous remercie pour l'aide dans cette question.

  5. Menes

    Je suis désolé, cela a interféré ... Je suis ici récemment. Mais ce sujet m'est vraiment familier. Je peux aider à trouver la réponse.



Écrire un message