Karl von Bulow

Karl von Bulow


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Karl von Bülow est né le 24 avril 1846. Il était un officier prussien vétéran et a servi dans la guerre austro-prussienne (1866) et la guerre franco-prussienne (1870-71).

Au début de la Première Guerre mondiale, il a été placé à la tête de la deuxième armée allemande qui a envahi la Belgique. Il a ensuite été critiqué pour ne pas avoir exploité les premières victoires contre l'armée française en retraite.

Il resta aux commandes de l'armée allemande sur le front occidental et fut promu maréchal en janvier 1915. Après une crise cardiaque en mars 1915, il retourna en Allemagne et se retira de l'armée en 1916.

Karl von Bülow meurt à Berlin le 31 août 1921.


Biographie

Né à Berlin dans une famille militaire prussienne distinguée, Bülow s'est enrôlé dans l'armée prussienne et a été affecté au 2e régiment d'infanterie de la Garde en 1864. Il a combattu pendant la guerre austro-prussienne en 1866 et s'est distingué à Königgratz. Bülow a servi pendant la guerre franco-prussienne de 1870 en tant qu'officier subalterne, remportant la Croix de fer (2e classe). Capitaine de l'état-major allemand en 1877, Bülow est promu colonel et affecté au 9e régiment de la garde en 1894. En 1897, Bülow est major-général et devient directeur du département central du ministère allemand de la Guerre. En 1900, il est promu lieutenant-général et, en 1901, général commandant la division de la Garde. Il a été commandant du IIIe corps allemand de 1903 jusqu'à sa nomination en tant qu'inspecteur de la 3e armée allemande en 1912.

Affectée à la 2e armée allemande au début de la Première Guerre mondiale en août 1914, l'armée de Bülow faisait partie de la force allemande qui envahit la Belgique. Il occupe Liège le 7 août et s'empare de la forteresse de Namur les 22-23 août. En France, Bülow bat le général Charles Lanrezac de la cinquième armée française à Charleroi les 23 et 24 août et de nouveau à Saint-Quentin les 29 et 30 août.

Alors que la 2e armée et la 1re armée du général Alexander von Kluck approchaient de Paris du 31 août au 2 septembre, Bülow, préoccupé par l'écart croissant entre les deux armées, ordonna à Kluck de tourner la 1re armée sur sa droite vers lui. Cette décision, cependant, a entraîné l'avancée de Kluck au sud et à l'est de Paris, au lieu du nord et de l'ouest comme spécifié dans le plan Schlieffen. Bülow a traversé la Marne le 4 septembre, mais a décidé de se retirer dans l'Aisne après la contre-attaque réussie des forces françaises et britanniques combinées contre la 1 armée de Kluck lors de la première bataille de la Marne du 5 au 10 septembre. Le public allemand croyait que Bülow était responsable de l'échec allemand de la capture de Paris.

Bülow est promu maréchal en janvier de l'année suivante. Après avoir subi une crise cardiaque deux mois plus tard, il a été autorisé à prendre sa retraite au début de 1916, vivant à Berlin jusqu'à sa mort.


Karl von Bulow - Histoire

Suivant la tradition familiale de son père et de son grand-père, tous deux officiers prussiens, Karl von Büumllow entra également dans l'armée, combattant dans les guerres de 1866 et de 1870/71.

Au début de la Première Guerre mondiale, le colonel-général v. Büumllow reçut alors le commandement de la 2. Armée et le commandement suprême de la 1. Armée (v. Kluck). Prise de la forteresse de Namur (22-23 août 1914). Von Büumllow bat la 5e armée du général Lanrezac à Charleroi (23-24 août), repoussant Lanrezac une seconde fois à Guise-Saint Quentin les 29-30 août. Von BÃlow, soucieux de combler l'écart entre la deuxième armée et la première armée de Kluck à l'ouest, a ordonné à Kluck de se tourner vers lui et a traversé la Marne le 4 septembre, mais s'est retiré à la suite de la contre-attaque anglo-française réussie contre Kluck à la Marne.

Après la conquête de Namur (23/24 août 1914) et la bataille victorieuse de Saint-Quentin (29/30 août 1914) v. La 2e armée de Büumllow franchit la Marne (4 septembre 1914). Le 6 septembre 1914, les Français et les Britanniques attaquèrent la 1. Armée. Le colonel-général v. Kluck a ordonné deux corps de son aile gauche à son aile droite, provoquant l'écart de 30 à 40 kilomètres de large formé entre la 1ère et la 2ème armée. Von Büumllow ordonna la retraite le 9 septembre 1914 parce qu'il craignait une percée et ne connaissait pas la situation correcte du corps de combat. Les Allemands se replient sur l'Aisne. Les Alliés appelèrent cette bataille la « Merveille de la Marne », mais les Allemands l'appelèrent un « drame » et von Büumllow fut accusé de l'échec. Mais les problèmes allemands étaient enracinés dans les changements apportés au plan Schlieffen et ils ont continué à affecter l'organisation du siège à Luxembourg et les actions du chef d'état-major von Moltke II. Le 9/10.1914, la 2. Armée est réorganisée à Saint-Quentin.

Après les batailles du Quesnoy et de Lihons, le front de la 2. Armée est gelé. Von Bùumllow fut nommé feld-maréchal, mais en avril 1915, il fut mis à la retraite pour cause de maladie.

Bülow, Karl c., Mein Bericht zur Marneschlacht, Berlin : Scherl, 1919.

Blond, Georges, La Marne, Londres, 1965

Gebsattel, Ludwig c., Generalfeldmarschall Karl c. Bülow, Munich : Lehmann, 1929

Krack, Otto, Generalfeldmarschall von Bülow, Berlin : Scherl, 1916


Karl von Bulow - Histoire

Bernard Von Bulow a succédé à Chlodwig Karl Hohenlohe comme chancelier d'Allemagne en octobre 1900. Von Bulow, un homme politique prussien, a lancé une politique étrangère agressive qui a finalement conduit à la guerre.

Bernard von Bulow était le fils du ministre allemand des Affaires étrangères et a passé sa première carrière en tant que diplomate avec des affectations dans les grandes capitales européennes. En juin 1897, on lui a demandé d'être le nouveau secrétaire allemand aux Affaires étrangères. Bulow a forgé une excellente relation de travail avec Kaiser Wilhelm. Wilhelm a demandé à Bulow de créer une flotte navale de classe mondiale, mais sans créer trop de frictions avec la Grande-Bretagne. Bulow a travaillé pour étendre l'Empire allemand à l'étranger. En octobre 1900, Wilhelm convoqua Bulow et lui demanda de devenir chancelier d'Allemagne et premier ministre de Prusse. Bulow a accepté.

Bulow a travaillé en étroite collaboration avec le Kaiser, lui rendant visite presque tous les jours. Bulow a suivi une politique étrangère très agressive, qui a mis en colère à la fois la Grande-Bretagne et la France. Il a étendu l'Empire allemand à l'étranger, mais sa manière de confrontation a entraîné une contre-pression importante de la part d'autres puissances mondiales. Il est resté en fonction jusqu'en 1909.


Grands-parents paternels, oncles et tantes

Hier finden Sie die Vorfahren, deren Nachfahren in allen bekannten Zweigen und Ästen und ebenso angeheiratete Stammbäume, deren eine Linie bis zu Adam und Eva reicht. Dabei muss ich den gesamten Zeitraum von heute bis zu Adam und Eva in vier Zeitabschnitte bzw. Forschungsabschnitte gliedern.

Sollte sich hier jemand selbst finden und möchte nicht aufgeführt werden, bitte ich um Bescheid und er wird sofort gelöscht.

Ich bitte darum, mich zu benachrichtigen, wenn jemand eine Verknüpfungsstelle zu seinem Stammbaum gefunden hat oder wenn jemand Ergänzungen bzw. Berrichtigungen mitteilen kann.


Biographie

Karl von B&# xFClow était een zoon uit het grote Noord-Europese adellijke geslacht van die naam. Hij trad in Pruisische dienst en werd gardist. Hij vocht dans de Br&# xFCderkrieg en de Frans-Duitse Oorlog van 1870.

Op 15 septembre 1904 werd Karl von B&# xFClow generaal der Infanterie. En 1912, werd hij inspecteur-generaal van het IIIe Leger en bevorderd tot kolonel-generaal, een rang tussen generaal en veldmaarschalk.

Bij het uitbreken van de Eerste Wereldoorlog kreeg v. B&# xFClow het commando sur het IIe Leger. Hij trok volgens het schema van het Schlieffenplan door Belgi&# xEB. Hij veroverde Namen en wist bij Charleroi en Saint-Quentin tegenaanvallen van het Franse Ve Leger onder Charles Lanrezac af te slaan. Début septembre 1914 naderde twee Duitse legers Parijs. Op dat moment maakte v. B&# xFClow een tactische fout waardoor Duitsland uiteindelijk de oorlog verloor. Tussen het IIe en Ie leger onder Alexander von Kluck gaapte een gat van veertig kilomètre. De generaals vergaten de opdracht van v. Schlieffen om "de rechterflank beslist niet te vezwakken" en stuurden troepen van het Ie Leger naar het gat aan de linkerzijde. Het bevel werd porte Karl von B&# xFClow gegeven. Nu waren er ouvre niet langer genoeg troepen en materiaal om Parijs vanuit het westen rencontré een tangbeweging in te sluiten. B&# xFClow moest uit het noordoosten aanvallen. Het Franse VIe leger viel op zijn beurt aan bij de Marne en het front kwam na de Slag aan de Marne tot stilstand. Het IIe Leger troepen terug uit de rechterflank waardoor de Britse troepen van het expeditieleger samen rencontré het Franse 5e leger een wig konden drijven tussen de Duitse legers. B&# xFClow moest zich achter de rivier Aisne terugtrekken. Daar groeven de soldaten zich in om bescherming te vinden tegen artillerie en machinegeweervuur. Wat voor het Duitse commando een bewegelijke oorlog avait moeten zijn veranderde in een statische loopgravenoorlog en een uitputtingsslag die Duitsland niet kon winnen.

Op 27 janvier 1915 werd Karl von B&# xFClow tot Generaal-veldmaarschalk bevorderd. Een hartaanval op 4 avril 1915 maakte een einde aan zijn actieve dienst. Na een korte periode in de staf werd Karl von B&# xFClow op 22 juin 1916 op non-actief gesteld. Veldmaarschalken gaan niet met pensioen.

Karl en zijn echtgenote Molly von B&# xFClow liggen begraven op het beroemde Invalidenfriedhof à Berlijn. [1]


Bülow, Karl


Bülow, Karl W.P. von Né le 24 avril 1846, décédé le 31 août 1921 à Berlin.

Suivant la tradition familiale de son père et de son grand-père, tous deux officiers prussiens, Karl von Bülow entra également dans l'armée, participant aux guerres de 1866 et de 1870/71.

Au début de la Première Guerre mondiale, le colonel-général v. Bülow reçut alors le commandement de la 2. Armée et le commandement suprême de la 1. Armée (v. Kluck). Prise de la forteresse de Namur (22-23 août 1914). Von Bülow bat la cinquième armée du général Lanrezac à Charleroi (23-24 août), repoussant Lanrezac une deuxième fois à Guise-Saint Quentin les 29-30 août. Von Bülow, soucieux de combler l'écart entre la deuxième armée et la première armée de Kluck à l'ouest, ordonna à Kluck de se tourner vers lui et traversa la Marne le 4 septembre, mais se retira à la suite de la contre-attaque anglo-française réussie contre Kluck au Marne.

Après la conquête de Namur (23/24 août 1914) et la bataille victorieuse de Saint-Quentin (29/30 août 1914) v. La 2e armée de Bülow franchit la Marne (4 septembre 1914). Le 6 septembre 1914, les Français et les Britanniques attaquèrent la 1. Armée. Le colonel-général v. Kluck a ordonné deux corps de son aile gauche à son aile droite, provoquant l'écart de 30 à 40 kilomètres de large formé entre la 1ère et la 2ème armée. Von Bülow ordonna la retraite le 9 septembre 1914 parce qu'il avait peur d'une percée et ne connaissait pas la situation correcte du corps de combat. Les Allemands se replient sur l'Aisne. Les Alliés appelèrent cette bataille la « Merveille de la Marne », mais les Allemands l'appelèrent un « drame » et von Bülow fut accusé de l'échec. Mais les problèmes allemands étaient enracinés dans les changements apportés au plan Schlieffen et ils ont continué à affecter l'organisation du siège à Luxembourg et les actions du chef d'état-major von Moltke II. Le 9/10.1914, la 2. Armée est réorganisée à Saint-Quentin.

Après les batailles du Quesnoy et de Lihons, le front de la 2. Armée est gelé. Von Bülow fut nommé feld-maréchal mais en avril 1915, il fut mis à la retraite pour cause de maladie.

Voir:
Bülow, Karl c., Mein Bericht zur Marneschlacht, Berlin : Scherl, 1919.

Blond, Georges, La Marne, Londres, 1965

Gebsattel, Ludwig c., Generalfeldmarschall Karl c. Bülow, Munich : Lehmann, 1929


Frères et sœurs

Hier finden Sie die Vorfahren, deren Nachfahren in allen bekannten Zweigen und Ästen und ebenso angeheiratete Stammbäume, deren eine Linie bis zu Adam und Eva reicht. Dabei muss ich den gesamten Zeitraum von heute bis zu Adam und Eva in vier Zeitabschnitte bzw. Forschungsabschnitte gliedern.

Sollte sich hier jemand selbst finden und möchte nicht aufgeführt werden, bitte ich um Bescheid und er wird sofort gelöscht.

Ich bitte darum, mich zu benachrichtigen, wenn jemand eine Verknüpfungsstelle zu seinem Stammbaum gefunden hat oder wenn jemand Ergänzungen bzw. Berrichtigungen mitteilen kann.


Karl von Bülow -->

Karl von Bülow se narodil v Berlíně ve významné pruské vojenské rodině Bülowů. Vstoupil do pruské armฝy a v roce 1864 byl přidělen ke 2. gardovému pᆼhotnímu pluku. Zúლstnil se rakousko-pruské války v roce 1866 a vyznamenal se v bitvě u Hradce Králové. Během francouzsko-pruské války v roce 1870 sloužil jako nižší důstojník a získal ៮lezný kříž důstojník a získal ៮lezný kříž #x159ໝy. Kapitánem německého generálního štปu se stal roku 1877 a povýᘞn na plukovníka byl v roce 1894, kdy přidělen k9 plukugardov&#x . V roce 1897 byl von Bülow generálmajorem a stal se 𕧭itelem úst𕧭ního étrangeělení německého Ministerstva války. V roce 1900 byl pov&# xFD&# x161en na gener&# xE1lporu&# x10D&# xEDka a v roce 1901 byl jmenov&# xE1n velitelem gardov&# xE9 diviser. Od roku 1903 byl velitelem n&# x11Bmeck&# xE9ho III. sboru až do svého jmenování inspektorem německé 3. armฝy v roce 1912.

Na začátku první světové války v srpnu 1914 se stal velitelem německé 2. armฝy, jež byla součástí n�h Vojsk, kter&# xE1 napadla Belgii. 7. srpna obsadil Lutych a 22.-23. srpna dobyl pevnost Namur. Ve Francii porazil von B&# xFClow ve dnech 23.&# x201324. srpna v Charleroi gener&# xE1la Charlese Lanrezaca v &# x10Dele francouzsk&# xE9 p&# xE1t&# xE9 arm&# xE1dy a ve dnech 29.&# x201330. srpna ho porazil op&# x11Bt u Saint-Quentinu.

Karl von Bülow je považován za válečného zločince kvůli svému podílu na masakrech v obcໜh Andenne (20. srpna) a Lerpna (23. 1914 ) ): nařໝil zabíjení nejen mužů, ale i ៮n a dětí. V Lutychu Němci pro zastraᘞní obyvatel vyvěsili plakáty uvฝějໜí: „…S mým pověᖞníl generá velel na&# x161im jednotk&# xE1m, vyp&# xE1lil m&# x11Bsto (Andenne) a nechal popravit 110 osob. Upozorňuji tuto skutečnost město Lutych, aby obyvatelé vᆽěli, co mohou oპkávat, pokud budou jednat stejnýmým&# způsobem.‛li by zabito v než 260 couvercleí.

V lednu následujໜího roku byl von Bülow povýᘞn na polního maršála. Poté, co o dva měs později utrpěl infarkt, mu bylo počátkem roku 1916 dovoleno odejít na odpočinek a až do svré&#xm Berlíně.


Qui est qui - Karl von Einem

Karl von Einem (1853-1934) est né à Herzberg le 1er janvier 1853.

Einem a été ministre de la guerre de 1903 à 1909, période au cours de laquelle il a défendu l'introduction de la mitrailleuse et a souligné le rôle croissant de l'artillerie lourde dans la guerre moderne.

Einem est nommé général du VII corps en 1909 et sert à ce titre dans la deuxième armée de von Bulow jusqu'à la première bataille de la Marne à partir du début de la guerre en août 1914.

Après la Marne, Einem reçut le commandement de la Troisième Armée, succédant au général Max Klemens von Hausen. Avec sa ligne de front positionnée entre Reims et Argonne en Champagne, ses forces ont participé aux première et deuxième offensives alliées de Champagne, puis aux trois batailles de l'Aisne.

Après avoir servi toute la guerre sur le front occidental, le 10 novembre 1918 - la veille de l'entrée en vigueur de l'armistice - Einem reçut le commandement du groupe d'armées Prince héritier, anciennement commandé par le prince héritier Wilhelm. Il a été chargé du retour de l'armée en Allemagne pour la démobilisation.

À son retour en Allemagne, von Einem se retire de l'armée. Karl von Einem est décédé à Muhlheim le 7 avril 1934.

samedi 22 août 2009 Michael Duffy

« Gas Bag » était un terme d'argot pour les dirigeables.

- Le saviez-vous?


Voir la vidéo: A carton depicting Karl Von Bulow captured by Joseph Joffre after the First Batt..HD Stock Footage